Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 214 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 13 Fév. 2020 Journal Evasion du 13 Fév. 2020 Journal Espace du 29 Jan. 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Rob Beasley, journaliste du Sun, s'apprête à sortir une biographie de José Mourinho dans laquelle on retrouve un passage savoureux sur Arsène Wenger, qui remonte à l'hiver 2014.

C'est ce qu'on appelle un beau "teasing". Jeudi, sur le site du Daily Mail, on a pu lire quelques extraits de la biographie de José Mourinho que s'apprête à sortir Rob Beasley, un journaliste du Sun. On a ainsi découvert une déclaration d'amour de Mourinho pour Arsène Wenger. Des propos qui datent de l'hiver 2014, à l'époque ou le Portugais était sur le banc de Chelsea, et Wenger, déjà sur celui d'Arsenal.

"Un jour, je le verrai hors du terrain et je lui exploserai la gueule" , aurait lancé le "Special One" au sujet de l'entraîneur mythique d'Arsenal. Des révélations qui tombent au moment où l'on fête en Angleterre les 20 ans de Wenger à la tête des Gunners, mais qui ne surprennent personne tant les deux hommes se sont toujours detestés. 

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La Cour constitutionnelle du Gabon a rejeté vendredi soir aux environs de 00h50 les recours déposés par l'opposition après la présidentielle du 27 août et proclamé élu Ali Bongo Ondimba avec 50,66 %.

Après avoir rejeté les recours déposés par l’opposition, dont celui de Jean Ping, contre les résultats de la présidentielle du 27 août, la Cour constitutionnelle du Gabon a proclamé vendredi 23 septembre au soir, peu avant une heure du matin, Ali Bongo Ondimba réélu avec 50,66% contre 47,24% pour son principal rival. Le taux de participation s’élève quant à lui à 57,35%.

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...