Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 365 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 30 Avril 2020 Journal Evasion du 30 Avril 2020 Journal Espace du 17 Avril 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Au nom des collectifs des médecins de la fédération ACPV Docteur Gollé Béavogui demande à l’Etat l’impliquer et de renforcer la capacité des cliniques privées dans la lutte contre le covid-19, dans un plaidoyer que le collectif a adressé à l’Etat, il était interrogé par nos confrère d’Espace Fm.       

« Vous n’êtes pas sans savoir que les structures sanitaires privées son haute impliqué dans le développement durable du pays en matière de santé et assurent plus de 75% de consultation de la communauté à la base en matière de santé plus précisément dans notre capitale Conakry. N’eut été notre pauvreté les cliniques privées devraient être subventionnées pour mieux répondre aux attentes de la population pour mieux accompagner l’Etat Guinéen dans ces interventions sanitaires privées », a entamé Dr Gollé Béavogui.  

Parlant de l’Etat de lieu par rapport aux travails que le collectif fait au quotidien en cette période de covid-19 et ce qu’il préconise à l’intérieur de son plan de riposte   

« Dans notre plan de riposte nous disons que pour mieux gérer et limiter la propagation de la pandémie covid-19, l’Etat guinéen et ses partenaires au développement doivent renforcer les capacités des cliniques privées, je dis bien renforcer, ça veut dire qu’il y a un travail que nous faisons à la base pour empêcher la propagation mais on est limité, c’est pourquoi on parle de renforcement des cliniques privées en matière d’équipement de protection individuelle », a- t-il souligné.

Notre plan de riposte poursuit-il, reste comme suite alors : 1- suite à la fuite massive des cas testés positifs dans les centres de traitement de covid-19, les collectifs des médecins de la fédération ACPV par ma voix à besoin de son implication dans la gestion de riposte.

2- il faut augmenter les personnels soignants existants et plus de protection du personnel soignant que nous allons signaler dans le plaidoyer.

3- Lorsqu’il y a des cas confirmés, il faut systématiquement séparer les cas confirmés à leurs contacts sachant que c’est leurs contacts si on les met ensemble ça va

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Vendredi, les États-Unis ont stupéfait d’autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU en empêchant un vote sur une résolution pour un cessez-le-feu dans divers conflits à travers le monde afin d’aider les pays en difficulté à mieux lutter contre la pandémie de coronavirus, ont déclaré des diplomates.

« Les États-Unis ne peuvent pas soutenir le projet actuel », a déclaré la délégation du pays, sans plus de détails, aux 14 autres membres du Conseil de sécurité, après près de deux mois de négociations difficiles sur le texte.

La dernière impasse continue de laisser l’instance mondiale de paix et de sécurité largement muette face à une pandémie une fois au cours d’un siècle qui a tué plus de 270 000 personnes et fait craindre davantage les plus vulnérables du monde.

Lorsqu’on lui a demandé des explications sur la décision des États-Unis, un responsable du département d’État a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) que la Chine avait « à plusieurs reprises bloqué des compromis qui auraient permis au Conseil d’aller de l’avant ».

Des diplomates ont déclaré à l’AFP que le langage utilisé dans le projet pour décrire l’Organisation mondiale de la santé était à l’origine de la décision des États-Unis d’empêcher le vote.

Mais d’autres sources ont déclaré que Washington souhaitait que le Conseil revienne à un premier projet de résolution qui soulignait la nécessité de « transparence » dans la coopération mondiale pour lutter contre la pandémie.

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...