Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 302 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Joint par téléphone par un de nos reporter ce mardi 21 décembre, le président du parti Guinée Moderne (G.M) décide de sortir du silence, depuis le renversement du pouvoir Condé, le parti n’a presque pas communiqué pourtant son président a accompagné le président de l’UFDG lors de la présidentielle 2020. Selon Thierno Yaya Diallo, le parti est en train de travailler sur le terrain pour défendre les acquis démocratiques. Interview.    

Bonjour M. Thierno Yaya Diallo président de Guinée Moderne. Votre parti est absent lors de prise de décisions, qu’est-ce qui se passe ? Vous avez peur désormais de prendre la parole ?

La Guinée Moderne n’est pas absente de la chaîne politique. Nous sommes en train de travailler sur le terrain à défendre les acquis démocratiques et insister à ce qu’il y ait une propre alternance en Guinée, donc la Guinée Moderne se porte très bien.

Votre parti était membre de l’ANAD. Est-ce que vous êtes toujours membre de l’ANAD ?

Oui ! La Guinée Moderne fait partie des partis politiques qui ont mis le cadre de l’ANAD en place pour soutenir le candidat de l’UFDG El hadj Cellou Dalein Diallo.

Pourtant certains leaders sont très clairs, l’ANDA n’a plus la raison d’exister, vous n’avez rien fait pour arrêter la modification de la constitution, vous n’avez pas pu mobiliser la population pour battre Alpha Condé. Comment peut-on aujourd’hui mesurer la vitalité de l’ANAD sur le terrain ?

L’ANAD, c’est la structure qui a gagné ces élections. Aujourd’hui, nous sommes en train de défendre la démocratie, défendre l’alternance et défendre les acquis démocratiques de la

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Joint par téléphone par nos confrères de FIM FM vendredi dernier. Le président du parti UDRG revient sur sa participation à Dakar au forum sur la paix et la démocratie et la réunion des chefs d’Etat de la CEDEAO tenu Dimanche à Abuja et les 100 du colonel Doumbouya à la tête du pays. Bah Oury salue les actes posés par le colonel mais déplore le retard de la mise en place du CNT, selon lui, la mise en place du CNT va permettre à la Guinée d’être accompagnée de manière plus innovante par la communauté de la sous-région. Interview.   

Bonjour M. Bah Oury : le président de la transition vient de restituer les cases de belle vue à la famille de feu Sékou Touré comment réagissez- vous à cette actualité ?

J’avoue que j’étais surpris mais j’ai considéré après réflexion que c’est une bonne chose. ‘’Il faut rendre à César ce qui appartient à César’’. Par jurisprudence, ça ouvre un autre sentier extrêmement important parce que l’Etat par le passé s’est permis de détruire des biens des citoyens : Kaporo-rail et tant d’autres coins. Des personnes qui avaient leurs biens en bon et difforme se sont vus de jour au lendemain déloger. Cela est un acte à saluer. Le fait que les cases de belle vue soient restituées aux ayants droits, c’est une bonne chose mais c’est un cas de juriste prudent qui devrait être appliqué également à tous ceux et à toutes celles qui a un moment donné ont été victimes de laarbitraires de l’Etat, qui a détruit leurs maisons, leurs domiciles sans aucune compensation

Vous rentrez du Dakar où vous avez participé au forum international sur la paix. Qu’est-ce qu’on peut retenir de cette rencontre ?

C’est une nécessité de se rendre compte que le monde africain est en danger, notre environnement est en péril, il y a le péril de la Guerre, chaque jour on compte le nombre de morts, il y a le péril de déflagration des Etats. Le Mali pratiquement est dans une situation confuse. La république centrafricaine qui est un peu éloignée de nous et dans ce cas-là.

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...