Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 246 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Joint par téléphone par nos confrères de FIM FM vendredi dernier. Le président du parti UDRG revient sur sa participation à Dakar au forum sur la paix et la démocratie et la réunion des chefs d’Etat de la CEDEAO tenu Dimanche à Abuja et les 100 du colonel Doumbouya à la tête du pays. Bah Oury salue les actes posés par le colonel mais déplore le retard de la mise en place du CNT, selon lui, la mise en place du CNT va permettre à la Guinée d’être accompagnée de manière plus innovante par la communauté de la sous-région. Interview.   

Bonjour M. Bah Oury : le président de la transition vient de restituer les cases de belle vue à la famille de feu Sékou Touré comment réagissez- vous à cette actualité ?

J’avoue que j’étais surpris mais j’ai considéré après réflexion que c’est une bonne chose. ‘’Il faut rendre à César ce qui appartient à César’’. Par jurisprudence, ça ouvre un autre sentier extrêmement important parce que l’Etat par le passé s’est permis de détruire des biens des citoyens : Kaporo-rail et tant d’autres coins. Des personnes qui avaient leurs biens en bon et difforme se sont vus de jour au lendemain déloger. Cela est un acte à saluer. Le fait que les cases de belle vue soient restituées aux ayants droits, c’est une bonne chose mais c’est un cas de juriste prudent qui devrait être appliqué également à tous ceux et à toutes celles qui a un moment donné ont été victimes de laarbitraires de l’Etat, qui a détruit leurs maisons, leurs domiciles sans aucune compensation

Vous rentrez du Dakar où vous avez participé au forum international sur la paix. Qu’est-ce qu’on peut retenir de cette rencontre ?

C’est une nécessité de se rendre compte que le monde africain est en danger, notre environnement est en péril, il y a le péril de la Guerre, chaque jour on compte le nombre de morts, il y a le péril de déflagration des Etats. Le Mali pratiquement est dans une situation confuse. La république centrafricaine qui est un peu éloignée de nous et dans ce cas-là.

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Antoinette Soumaoro a été agressée le 10 novembre 2021 à son domicile à Siguiri par Christine Koulémou, une maîtresse de son mari. Mère de deux enfants, Antoinette a perdu la vue, elle est actuellement sur le point d’être évacuée en Tunisie pour les soins. Son bourreau quant à elle croupit en prison à Siguiri. Interrogé sur le sujet par notre rédaction, la victime raconte la chaîne…        

« Cette fille Christine Koulémou sortait avec mon mari. L’année passée mon mari m’a dit qu’il doit partir au village pour la fête. Je dis, ok ! il faut y aller. A son retour, je lui ai demandé ‘’où est ton téléphone ?’’, il m’a dit qu’il a donné son téléphone à son petit. La nuit, je me suis connectée, la fille a publié toutes les photos qu’ils ont prises ensemble au village. J’ai demandé à mon mari. 

-La fille là est qui pour toi. Il n’a pas parlé. Il m’a dit que Christine Koulémou est une copine de longue date. Je n’ai rien dit. Depuis ce jour la fille rentre dans mon compte, elle m’insulte tous les jours, elle m’envoie des messages injurieux. Quand je montre les messages à mon mari, sa réponse a toujours été ceci ‘’laisse la fille là, ce n’est pas elle, c’est des gens qui font ça’’. J’ai dit, ok ! il n’y a pas de problèmes.

J’ai expliqué à mes amis, celles-ci m’ont conseillé de laisser la fille puisque mon mari connait le problème et il n’en parle pas. Mes amis m’ont conseillé de ne pas faire de problèmes.

Parfois, mon mari peut me laisser à la maison, il va à Siguiri pour deux (2) à trois (3) semaines. La fille était installée à Kindia, il l’a déménagé à Léro, son lieu de travail. Un jour à 2 heures du matin, pendant qu’on était couché, Christine Koulémou a appelé mon mari. J’ai dit ce que tu fais là n’est pas bon. Il faut éteindre ton téléphone, il fait tard. Il n’a pas voulu, la fille a rappelé encore. J’ai pris le téléphone et j’ai décroché, je l’ai insulté proprement. Il m’a retiré le téléphone.

Très tôt le matin, il a pris sa moto, il est parti à Siguiri. Il a fait une semaine là-bas. Un dimanche matin, Christine Koulémou a utilisé le téléphone de mon mari, elle m’a envoyé

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...