Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 308 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ousmane Gaoual Diallo, député du parti politique d’opposition –UFDG-   estime qu’il faille recomposer la commission électorale nationale indépendante (Céni). Pour que, dit-il, l’institution électorale réponde aux normes dans sa composition et son fonctionnement.  «Il y a des institutions qui ne répondent plus aux normes. La Céni, comme vous le savez est une institution paritaire entre la mouvance et l’opposition. Mais aujourd’hui, l’UPG, la GéCi , l’UFR… ne sont plus dans l’opposition. Alors qu’ils ont   des sièges à la Céni au nom de l’opposition. Cela veut dire  qu’il ne reste plus que l’UFDG, les NFD et le PGRP comme représentant de l’opposition à la Céni.

Donc, il faut aujourd’hui revoir la composition conformément à la loi régissant  la composition et le fonctionnement de la Céni, car aujourd’hui elle est ni légitime  ni légale pour faire face aux questions des élections», a indiqué le député sur la radio Lynx FM. 

A. Latif Diallo