Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 439 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le président de l’union de force démocratique de Guinée était l’invité de la radio FIM Fm ce Vendredi 13 août 2021, dans cet entretien Cellou Dalein Diallo a abordé la question de la fermeture des frontières terrestre entre la Guinée, le Sierra Léone, la Guinée Bissau et Sénégal) Désormais tous les voyageurs en direction de Sierra Léone ou Sénégal sont obligés d’emprunter un avion jusqu'à nouvelle ordre et le gouvernement exige que : toutes les personnes qui souhaitent entrer en Guinée par la voie aérienne soient vaccinées comme cela se doit pour limiter la propagation de la nouvelle variante Delta. Interrogé sur le sujet, le président de l’UFDG pense que cela n’est pas judicieuse.

« La moitié de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté, le commerce et transport transfrontalier est une activité très utile à l’économie. Beaucoup de gens vont au Sénégal, en Sierra Léone par la route. Lorsque vous prenez un vol ici, vous dites que vous allez en Sierra Léone, ça devient compliqué pour quelqu’un qui n'en a pas l’habitude. Si tu dis à un monsieur de Forécariah, pour aller en Sierra Léone, il faut aller à Conakry emprunter un avion, ce n’est pas quelque chose de judicieux. Je ne pense pas que cela soit judicieux de fermer les frontières terrestres et

Add a comment

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Aissatou Cherif BALDE Journaliste et Présidente de l’ONG ‘’Guinée Solidarité’’ sise à Hambourg (Allemagne), a dans son analyse fustigé les comportements ambivalents certains hommes politiques Guinéens. Lisez  

Politique autrement avec Aissatou Chérif BALDE.

Trop de dénigrement systématique dans ce pays, car si l'on qualifie Mouctar Diallo du NFD de sans vertu ou moralité à cause de son alliance avec Alpha Condé.

Mais que dire alors des opposants politiques actuels qui ont accompagné Sekou Touré, Lansana Conté et continuent encore de qualifier le

Add a comment

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans l’émission “Mirador” de Fim Fm du mercredi 19 mai, le ministre d’Etat Tibou Kamara n’a fait de cadeau aux responsables du FNDC, en particulier Abdourahamane Sano. Face à ces critiques acerbes Sékou Koundouno responsable des stratégies et planification du FNDC vide son sac.  

Décidément, ce Tibou Kamara ne se prend vraiment pas pour de la merde. Qui envierait une ordure comme cet individu ? Qui aimerait être à la place d’un individu qui symbolise tout ce qu’il y a d’abject et d’immoral en politique ? Les griefs et critiques des membres du FNDC contre le régime de Alpha Condé sont les mêmes que ceux que Tibou Camara articulait il y a juste quelques années contre le même régime. La seule différence entre les membres du FNDC et lui, c’est la constance dans leur engagement et la fidélité à leurs convictions pour les premiers et la propension de ce dernier à se vendre au plus offrant comme une catin. Et d’ailleurs, on se rend compte avec le recul que les critiques acerbes du sieur Tibou Kamara contre le régime de Alpha Condé ne reposaient pas sur de véritables convictions. Il cherchait tout juste à se montrer virulent à travers

Add a comment

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Face à la pression et les arguments des opposants au régime Alpha Condé, le gouvernement Guinéen a finalement reculé d’un pas sur l’augmentation du prix des produits pétroliers. Un rétropédalage bien apprécié par quelques citoyens de Conakry, interrogés ce mardi, 01 juin 2021 par notre reporter. C’est le cas de Salifou Soumah, enseignant qui trouve que les autorités ont fait le bon choix.

 « Le gouvernement a bien fait, il a su tâter bien le terrain, ils ont compris que ça n'allait pas du tout s’il augmentait. J’ai un sentiment de soulagement. Vous n'êtes pas sans savoir que s’il augmentait, la plupart des secteurs seraient affectés plus particulièrement le secteur de l’éducation. Cela parce qu’il n’y a pas eu de mesure d’accompagnement.

Hier les taxis maîtres ont augmenté le prix du tronçon sans attendre la déclaration du gouvernement, le tronçon était à 2000FG. Beaucoup de stations services avaient pompé leur carburant dans des bidons, dans l’intention de vendre cher. Un litre de carburant dans le marché noir se vendait à 15 mille FG. Si le gouvernement avait augmenté le prix, nous les enseignants nous allions arrêter les cours. Aucun enseignant n’allait se rendre à l’école. Si le gouvernement veut augmenter le prix, il doit penser aux mesures d’accompagnement à tous les niveaux : au niveau de la population, des travailleurs et les enseignants, à tous les niveaux sans exception. Je pense que ce maintien de prix est un choix pour le gouvernement, parce que les acteurs politiques, la société civile, la population tout le monde était prêt à s’opposer à cette décision ».

Malick Bah. « Je pense que le gouvernement n’est pas auprès du peuple comme il le prétend. Le gouvernement n’est pas là pour défendre son intérêt, le gouvernement travail pour le peuple. Mais malheureusement en Afrique, les présidents Africains font toutes les acrobaties techniques et politiques pour être au pouvoir dans le seul bus de s’enrichir et enrichir ses proches. Dans chaque litre vendu à la pompe, le gouvernement à combien ? Je crois que c’est 2000FG. Combien de litres est vendu par jour de Conakry à Lola ? Le gouvernement gagne des milliards par jour. C’est pourquoi je demande au peuple dans les prochaines années de ne pas mettre un pauvre au pouvoir. Voilà les conséquences, Alpha Condé est venu au pouvoir il avait combien ? Il n’avait même pas de compte bancaire. Toutes activités politiques étaient financées par des particuliers.

Add a comment

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Pendant que le président Alpha Condé cherche encore ses marques pour remettre le navire à flots, après une réélection controversée, la pression à l’international sur son régime elle, ne faiblit pas. En témoigne cette liste de 25 membres de la nomenklatura soumise au laminoir de l’Union Européenne, pour d’éventuelles sanctions.

Près de six mois après l’investiture d’Alpha Condé pour un troisième mandat, les stigmates des convulsions électorales sont encore visibles. Avec des centaines d’opposants qui croupissent en prison, sans qu’aucune lumière ne soit encore faite sur les nombreuses pertes en vies humaines enregistrées lors de ces élections.

C’est au moment où les contempteurs des anti-troisièmes mandats ne vendent plus cher leur peau, en les traitant plutôt de losers, que le vent semble tourner en faveur du FNDC and cie. Avec le soutien affiché dont ces opposants font désormais l’objet par une trentaine d’eurodéputés.

Des députés européens réputés pour leur opiniâtreté et qui jurent de clouer au pilori le

Add a comment