Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 257 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Pour le journaliste du quotidien sportif L'Équipe, Vincent Duluc, après le refus par le Paris-Saint-Germain de l'offre à 160 millions d'euros faite par le Real Madrid pour l'attaquant Kylian Mbappé, le club parisien et son joueur-star sont dans une guerre de communication.

"La vraie porte de sortie honorable pour le club et pour son actionnaire, c'est de faire de Kylian Mbappé un vilain petit canard, voire un traitre", a déclaré ce mercredi sur franceinfo le journaliste au journal L'Equipe Vincent Duluc alors que le Real Madrid a fait une offre de 160 millions d'euros pour s'offrir Kylian Mbappé, refusée par le Paris Saint-Germain. "Aujourd'hui, on est vraiment au cœur d'une lutte de communication entre le clan Mbappé et le Paris Saint-Germain", a-t-il ajouté.

 Est-ce que le Real va aligner les millions d'euros demandés par le PSG ?

Vincent Duluc : C'est une vraie question. L'offre faite par le Real Madrid est déjà assez considérable parce que même si Leonardo, le directeur sportif du PSG, estime que ça ne couvre pas tout à fait la dépense du PSG en 2017 qui était de 180 millions pour le faire venir de Monaco, il n'empêche qu'à l'époque, il avait signé un contrat de cinq ans et qu'aujourd'hui il ne lui reste plus qu'un an de contrat. 160 millions d'euros serait déjà le plus gros transfert de l'histoire pour un joueur à qui il ne reste qu'un an de contrat, c'est déjà une somme complètement considérable. 

" On est vraiment au cœur d'une lutte de communication entre le clan Mbappé et le Paris Saint-Germain, puisque chacun veut passer pour une victime et chacun veut faire passer l'autre pour un coupable."

J'ai un peu de mal à imaginer comment les morceaux pourraient être recollés si jamais Mbappé devait rester au PSG au delà de la fin

du mercato le 31 août. Aujourd'hui, je trouve que l'attitude du PSG est un peu contestable parce qu'ils reprochent à Mbappé de vouloir arriver libre à la fin de son contrat alors qu'ils viennent quand même de prendre quatre joueurs libres cet été, dont Lionel Messi. Je les trouve un tout petit peu "gonflés" au niveau de la com.

Vous dites que la communication du PSG est excessive. Est-ce que le club est trop gourmand aujourd'hui ?

En même temps, ça serait une telle défaite pour le Qatar de voir Kylian Mbappé partir directement au Real Madrid qu'effectivement, la vraie porte de sortie honorable pour le club et pour son actionnaire, c'est de faire de Kylian Mbappé un vilain petit canard, voire un traître.

Que le club soit gourmand ou non serait une vraie question si le modèle économique du PSG reposait sur une stratégie financière. Mais avec la suppression du fair play financier qui, jusque-là, obligeait le Paris à aligner des recettes en face de ses dépenses, avec la suppression de ce gendarme-là, le PSG n'a plus de limites avec des fonds étatiques illimités. 

"S'il y a un club qui peut refuser 160 millions d'euros pour un joueur qui est à un an de la fin de son contrat, c'est le PSG et uniquement le PSG."

Quel est l'intérêt du Real, le club le plus titré d'Europe, de faire venir Mbappé ?

L'intérêt du Real, c'est d'avoir un joueur pour se reconstruire depuis le départ de Ronaldo. Le Real manque d'un joueur phare malgré l'immense apport de Karim Benzema. Mbappé pourrait être le joueur autour duquel reconstruire, sachant que pour Mbappé, le Real n'est pas une lubie ni une envie soudaine, c'est le club dont il a toujours rêvé. C'est le club dont il avait des posters sur son mur quand il était petit. Donc voilà, je pense que le montrer du doigt, ça me semble excessif.

Source : Franceinfo