Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 337 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Abdoul Sacko était l’invité de la radio FIM Fm ce Jeudi 25 août 2021, le débat portait sur le dialogue inclusif qui brule toutes les lèvres, la libération des détenus politiques ou d’opinion et la fermeture du siège de l’UFDG. Le Coordinateur général du réseau de Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie (CoJeLPaiD) a  abordé les différents sujet sans réserve. Interview

Bonjour Abdoul Sacko : On vous a vu produire plusieurs tribunes autour du dialogue politique dont on parle tant en Guinée. Dites-nous quel est cet obstacle ?

La question est importante surtout quand les consultations que nous avons menées auprès des différente Catégorie socioprofessionnel et politique du pays, il se révélait quand même dans la volonté des uns et des autres qu’au jour d’aujourd’hui la question de dialogue elle imminente, elle est indispensable même. La question qu’il faille se pose maintenant c’est pourquoi on ne bouge pas vers le dialogue ? La première des choses d’abord, il faut noter en quelque sorte, les politiques sont généralement aussi en deux situations, il y a la position, mais il y a les besoins aussi. Il faut souvent quand même des gens qui puissent aider à sortir de l’orgueil à travers lesquels la position est exprimée. Les intérêts ne sont pas généralement dans les discours en amont du dialogue. Qu’est-ce qu’il faut noter actuellement ? Dans notre pays, il faut savoir que nous avons deux catégories de politique. Je veux parler de la mouvance et de l’opposition.

Vous prenez le professeur Alpha Condé aujourd’hui, on a l’impression que c’est quelqu’un qui sait mobiliser la troupe, il sait en quelque sorte aller vers les batails politiques et électorales, mais il a du mal à transformer les résultats politiques et électoral en des opportunités de développement. De l’autre côté vous avez aussi une opposition, qui pour des questions même d’égo entre elle-même, pour des questions d’orgueil, elle ne parvienne pas à saisir les opportunités politiques, donc c’est pour cela dans cette situation les volontés de la troupe est là, mais la confiance n’étant pas entre les deux parties. On a du mal à les entendre, raison pour laquelle le

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Vous voyez un ingénieur qui est à la HAC, qui a un salaire d’un million de francs et des travailleurs qui viennent tous les jours qui ont huit cent mille 800 000 GNF, c’est triste ! »

Il était l’invité de nos confrères de FIM FM dans son émission phare ‘’ LE MIRADOR’’ le 25 Août 2021.  Dans cet entretien, le patron de de la régulation des médias en Guinée a mis l’occasion à profit pour rappeler Cette date historique d’où la Célébré phrase du Feu président Ahmed Sékou Touré « Nous préférons la liberté dans pauvreté à la richesse dans l’esclavage », prononcé à l’endroit où abrite son institution, le 25 août 58. Il a également fait l’état de lieu qu’il a trouvé lorsqu’il a pris fonction en 2020, et le bilan d’un an de gestion.

Ayant gravi tous les échelons, de reporter au ministre de la communication en passant par président du CNC. Aboubacar Yacine nommé le 25 août 2020 à la tête de haute autorité de la communication (HAC) rappel : « Le 25 août est une date symbolique pour nous aussi parce que le bâtiment qui habite la Haute autorité de la communication est un bâtiment historique, c’est à cette endroit où le président Sékou Touré et le Général de gaulle ont eu cet échange historique de propos au court duquel le président Sékou Touré a choisi ‘’la liberté dans la pauvreté’’ Et le Général de Gaulle avait dit à cet instant que la Guinée pouvait prendre le chemin de son choix avec les conséquences, d’où le nom du palais du 25 août. Il faut aussi signaler que le 2 octobre 1958 c’est sur la même turbine que l’indépendance a été proclamée », a-t-il rappelé

Poursuivant dans la même rengaine, le président de la H.A.C fait le Bilan d’un an de gestion et l’état de lieu après sa prise de fonction. « Le premier constat que j’ai fait lorsque nous sommes arrivés à la HAC, c’est que cette salle qui était l’assemblée territoriale n’existait plus, était devenu comme un hangar comme n’importe lequel. La première mesure que nous avons prise au cours de notre premier conseil, c’était de réhabiliter cette salle et lui restituer ses parures de 1958. Aujourd’hui c’est chose faite. J’en suis heureux !

Deuxième état de lié que nous avons pu faire. Et là, je l’avais fait déjà 15 ans plutôt quand j’étais président du CNC, c’est que dans le secteur, il n’y avait pas d’eau. L’eau de la S.E.G ne circule pas, c’était curieux. Un jour j’étais venu dans mon bureau, je vus un bidon jaune comme il en existe beaucoup à Conakry, j’ai demandé ce que c’était ? On m’a dit que; c’est de l’eau pour le président. J’ai dit mais il y a 15 ans je faisais la même chose. Est-ce que c’est possible ?  Je me suis informé, on m’a dit que l’eau de la S.E.G ne coule pas dans cette zone. La deuxième décision que mes collègues et moi avions prise, c’était de donner de l’eau à des centaines des travailleurs de la HAC. Sur notre subvention, nous avons prélevé ce qu’il fallait et nous avons fait appel au SNAPE qui a fait un forage avec 10.000 litres. Aujourd’hui l’eau coule partout à la H.A.C et même nos

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...