Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 496 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La sortie musclée du ministre de la Sécurité, annonçant des mesures contre la reprise annoncée des manifestations de rue, fait réagir des activistes des droits de l’homme.  Mamadou Kali Diallo, de l’organisation Baïonnette intelligente,  rappelle qu’il ne faut pas gouverner par arrogance. Lisez !

D’abord, Il faut rappeler que la constitution en son article 10 autorise les manifestations publiques et les cortèges en République de Guinée. Et aussi sur le fondement même de la déclaration universelle de droit de l’homme et des citoyens, ainsi que le pacte international relatif aux droits civils et politiques. En Guinée, il faut le rappeler que depuis le 23

juillet 2018, il y a une interdiction formelle de toute manifestation revendicative parce qu’il faut le signaler, c’est du deux poids deux mesures. Toute manifestation de soutiens et autres sont autorisés. Cela viole les principes. Mais je vais rappeler que maintenir l’ordre, ce n’est pas en violant les textes qui régissent le fondement même de la démocratie qu’on va dire qu’on maintient l’ordre, ce n’est pas ça maintenir l’ordre. Il ne faudrait pas faire l’amalgame.

Je dis encore une fois, il faut lui rappeler que la manifestation est un droit constitutionnel, et dans une démocratie le gouvernement a le devoir de prendre des mesures pour que toutes les libertés publiques et tous les droits s’exercent comme ça se doit.

En tant que défenseur des droits de l’homme, quel appel avez-vous à lancer au ministre de la Sécurité ?

C’est d’être républicain, et cela ne suppose pas de gouverner par arrogance, en violation des textes de lois, en imposant une force, ce n’est pas ça être républicain. Etre républicain c’est être respectueux des principes de la démocratie.

Et c’est seulement ces décisions fondées sur des lois républicaines qui pourront faire émerger la nation guinéenne. Sinon le reste, ce n’est qu’un recule, et d’ailleurs une source de conflits parce qu’il faut le rappeler, Feu Kofi Annan  lors du rapport de la réorientation stratégique avait dit : «  qu’il n y a pas  de développement sans la paix, il n y a pas de paix sans sécurité, quand les droits de l’homme sont violés»

Entretien réalisé par Alpha Amadou Diallo