Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 707 invités et aucun membre en ligne

International

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les tours jumelles du World Trade Center, percutées par deux avions lors des attentats terroristes du 11 septembre 2001, à New York. Il y aura vingt ans, ce samedi 11 septembre, que les tours jumelles de Manhattan et le building numéro 7 à proximité, se sont effondrés, à la suite d’un attentat perpétré par des terroristes d’al-Qaïda. Chaque année, les commémorations de l’événement ravivent la douleur des familles des victimes et raniment les doutes – chez certains – sur le discours officiel à propos de l'événement.

Les doutes portent sur la façon dont les édifices du World Trade Center se sont écroulés ce 11 septembre 2001 à New York. On trouve aujourd’hui, sur internet, toute une littérature pour nier le fait que les tours se soient effondrées sous l’effet du crash des deux avions, ou encore nier l’existence même des commandos qui ont pris le contrôle des appareils. La thèse véhiculée par les sceptiques du 11-Septembre impute aux autorités américaines l’entière responsabilité des événements. L’effondrement des buildings aurait été provoqué par des explosifs. Des vidéos circulent avec des commentaires pointant des « évidences » qui n’en sont pas, aucune preuve tangible ne vient étayer la thèse d’une « démolition contrôlée » à l’aide d’explosifs qui auraient été placés intentionnellement dans les tours. En

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Deux explosions ont eu lieu près de l'aéroport de Kaboul, ce Jeudi 26 aout 2021. Au moins 90 personnes ont été tuées, selon CNN. On compte notamment 13 soldats américains mais aucun Français, parmi les victimes de cette attaque revendiquée par l’Etat islamique.

 L’horreur aux portes de l’aéroport. Le bilan s’alourdit, à Kaboul, après le double attentat suicide perpétré ce jeudi et revendiqué par l’Etat islamique. Au moins 90 personnes ont été tuées, selon CNN, qui reprend des informations du ministère de la Santé afghan. Plus de 160 personnes ont été blessées. « Il y a beaucoup de femmes et d’enfants parmi les victimes. La plupart des gens sont choqués, traumatisés », a déclaré, ce vendredi à l’AFP, un responsable de l’ancien gouvernement.

Le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a affirmé ce matin, sur Europe 1, qu’il n’y avait « pas de victimes françaises » même si « nous ne savons pas encore toute la réalité de cette horreur ». De son côté, Washington a fait savoir que 13 soldats américains étaient morts et au moins 18 blessés.

D’autres attaques attendues

Une explosion a eu lieu près d’Abbey Gate, l’un des accès à l’aéroport de Kaboul, où se pressent, depuis plus de 10 jours et l’arrivée des talibans dans la capitale, des milliers d’Afghans qui ont l’espoir de pouvoir quitter le pays. Une autre a retenti à proximité de l’hôtel

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Des pluies torrentielles se sont abattues pendant la nuit en Haïti sur des milliers de personnes privées de logement après un séisme qui a fait plus de 1.400 morts, le passage d’une tempête tropicale entravant mardi les efforts des secouristes.

A Les Cayes. Des pluies torrentielles se sont abattues pendant la nuit en Haïti sur des milliers de personnes privées de logement après un séisme qui a fait plus de 1.400 morts, le passage d'une tempête tropicale entravant mardi les efforts des secouristes. 

Le puissant séisme qui a ébranlé samedi le sud-ouest de Haïti a détruit ou endommagé des dizaines de milliers de bâtiments dans un pays qui panse encore les blessures du tremblement de terre ayant fait plus de 200.000 victimes en 2010.

“D’innombrables familles haïtiennes ayant tout perdu avec le séisme vivent désormais littéralement les pieds dans l’eau à cause des inondations”, a dit Bruno Maes, représentant dans le pays du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

“A l’heure actuelle, environ un demi-million d’enfants haïtiens n’ont aucun accès, ou limité, à un abri, à de l’eau potable, à des soins et à la nourriture”, a-t-il ajouté.

Dans la commune des Cayes, particulièrement touchée par la secousse de magnitude 7,2, plusieurs

Add a comment