Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 320 invités et aucun membre en ligne

Économie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

En dépit des mesures prises par les autorités pour faire face à la crise du carburant à Conakry, le secteur de la pêche subit de sévères contrecoups. Les pêcheurs sonnent l'alarme face à une éventuelle rareté de poisson sur le marché, entraînant inévitablement une hausse des prix.

Depuis l'explosion du principal dépôt d'hydrocarbures en plein cœur de la ville, le gouvernement a mis en place des mesures pour atténuer l'impact de la crise des produits pétroliers sur la population. Parmi ces mesures, figure l'interdiction formelle de vendre du carburant aux détenteurs de bidons. Bien que cette mesure n'ait officiellement pas vocation à toucher les pêcheurs, ces derniers rencontrent des difficultés sur le terrain pour s'approvisionner.

Alpha Camara, secrétaire administratif de l'Union nationale des pêcheurs et artisans de Guinée, souligne les défis auxquels sont confrontés les pêcheurs : « Nous sommes conscients des efforts déployés par le gouvernement en faveur des pêcheurs. Cependant, la station de Dabondy pose problème. Elle ne peut pas répondre aux besoins des pêcheurs, car le ravitaillement de trois pêcheurs seulement peut remplir un minibus. Certains pêcheurs ont besoin de 5 à 6 bidons de 20 litres par marée, tandis que d'autres embarcations peuvent nécessiter 3 fûts d'essence par marée pour une semaine en mer. »

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

CONAKRY-Le Directeur Général du Fonds du Développement Industriel et des Petites et Moyennes Entreprises (FODIP) vient à nouveau de bénéficier de la confiance du Chef de l’Etat.

M. Mamadou Aliou Souaré a été nommé ce vendredi 12 juin 2020 président du comité de pilotage du fonds d’appui aux groupements d’intérêts économiques  et aux entreprises.  

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

L’Assemblée nationale en session budgétaire a adopté le lundi 23 décembre dernier, le volet dépenses de la Loi de Finances Initiale exercice 2020. Ce volet s’élève à 26 730 milliards 717 millions 321 mille GNF, soit une augmentation de 22 mille milliards GNF de la loi de finance rectificative.

Nonobstant l’obstination des députés de l’opposition, la majorité des députes issus de la mouvance présidentielle ont voté ce volet, dont les dépenses courantes s’élèvent à 16

Add a comment