Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 537 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Organisation citoyen pour l’action démocratique et le développement de la Guinée (OCADD) vient de signer son adhésion au sein du FNDC ce Lundi, 30 décembre 2019 au siège du PCUD, notre reporter a rencontré Boubacar Kégnéko Bah membre de la structure, qui explique la raison de leur adhésion au Front et leur objectif.  

A l’instar des autres associations et partis politiques membre du FNDC, le l’OCADD vient grossir le rang du front national pour la défense de la constitution. « Nous sommes là pour adhérer au combat initié par le FNDC qui est un combat national qui constitue à la défense de notre constitution pour empêcher vraiment qu’il y ait un troisième mandat dans notre république, c’est à travers ça que nous sommes venus s’ajouter de façon officielle au sein de ce Front pour vraiment mener et continuer le combat qu’ils ont entrepris, ensemble pour que ça ne puisse pas avoir lieu dans notre pays », a souligné Boubacar Kégnéko Bah à la sortie de la rencontre avec les membres du front.  

 Boubacar kégnéko Bah pense que ce qui se passe aujourd’hui c’est le fait des hommes « alors nous estimons qu’aujourd’hui au sein d’OCADD Guinée qu’ils y a des

hommes capables d’arrêter les gens-là parce que la première responsabilité nous revient, à nous les Guinéens. Vouloir dire qu’on va éviter les intimidations pour rester bouche B, je pense que ce serai très dangereux, il faut qu’on se lève ensemble pour barrer la route à ce projet », a souligné Boubacar Kégnéko Bah membre d’OCADD.

Nous sommes-là pour officialiser notre combat poursuit-il, parce que depuis que ça commencé, nous sommes devant, nous sommes derrière, nous sommes dans tout ce qui se passe, aujourd’hui c’est juste une présentation que nous sommes en train de faire. « Les manifestations ! nous participons pas par plaisir mais c’est par nécessité parce que c’est la plus belle des manières qui pourra nous faire libérer, parce que nous ne souhaitons pas qu’il ait un soubresaut dans notre pays, ce sera suicidaire pour le peuple de Guinée », a souligné Kégnékou Bah.

Le chargé des opérations adjoint du front nationale pour la défense de la constitution Bilo Bah exprime ses sentiments «  C’est un sentiment de joie d’autant plus que nous sommes en train d’engager des hostilités par rapport à ce changement de constitution qui est en train de se confirmer, je vais paraphraser par un auteur qui est Franc Fanon qui dit que : « chaque génération à sa mission, soit elle décide de la trahir ou de l’accomplir » Nous nous sommes engagés dans ce combat là parce que nous avons supposé que l’Etat est menacé et que la démocratie est aussi menacé dans son intégrité, il y a nécessité absolue pour nous de défendre cette constitution, et cet acquit démocratique, si nous enregistrons une adhésion, et partant du principe que c’est un combat qui concerne tous les citoyens guinéens qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, ça nous ferait que nous réconforter, renforcer le combat que nous menons ».

Aïssatou Diallo