Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 287 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président de la CAMP, membre de la CODECC salue la réélection du président Alpha Condé, dès le premier tour de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier. Pour Dr Saliou Bella Diallo, ce résultat est le fruit d’une bonne gouvernance et d’une campagne bien peaufinée. Dans un entretien accordé à notre reporter, le député du parti Afia livre ses sentiments, parle des stratégies qui ont favorisé cette victoire, et condamne les violences post-électorales, avant d’appeler les Guinéens à privilégier la paix.

La Cour Constitutionnelle a confirmé la réélection du président Alpha Condé. Quels sont vos sentiments ?

C’est un sentiment de satisfaction. Nous sommes heureux à la mouvance, particulièrement au niveau de la CODECC. C’est un honneur pour nous de remporter la victoire dès le premier tour, avec un pourcentage assez réconfortant 59,50%.  C’est honorable. Nous sommes fiers de ce résultat, et nous sommes très motivés pour poursuivre le combat pour le développement de la Guinée. Et au nom de la CAMP nous félicitons le président Alpha Condé.

Vous savez, le Professeur est venu tirer la Guinée du trou dans lequel, elle était depuis l’indépendance. Il est en train d’améliorer les conditions de vie des Guinéens, malgré les crises politiques et sanitaires enregistrées pendant les dix dernières années.

Quelles sont les stratégies qui ont été mis en place pour permettre cette réélection dès le premier tour ?

Nous avons utilisé une stratégie qui a toujours marché.  D’abord, on ne s’est pas dispersé. Nous avons tous arrêté que nous devons présenter un seul candidat au niveau de la mouvance présidentielle. Avec tout ce monde, nous avons désigné

Alpha Condé à travers nos conventions. A partir de là, nous nous sommes organisés en structure de campagne. Il y a eu un directoire d’ensemble qui coiffe toute la mouvance avec un Présidium et des différentes commissions couvrant toutes les activités devant être exécutées à travers les stratégies que nous avons identifiées, avec un objectif : assurer la victoire du Pr. Alpha Condé dès le premier tour.

On vous a vu en Moyenne Guinée pendant la campagne, quel était le message ?

Nous avons rassemblé nos moyens financiers et matériels. Personnellement, j’ai eu à parcourir les préfectures de Mamou, Dalaba, Pita, une partie de Koubia, de Tougué, de Mali et Lélouma. En plus, j’ai fait les sous-préfectures et la commune urbaine de Labé. J’ai travaillé pour être auprès de la population, afin de passer les messages et convaincre la population sur les acquis du Professeur Alpha à la 4ème République. Nous avons rencontré toutes les catégories confondues : les religieux, les leaders d’opinion, les artistes, les jeunes et les femmes, ainsi que les sages. Nous avons transmis les commissions aux personnes qu’il faut. C’est ce qu’on a fait et on a obtenu les résultats qu’on a eus.

Et au niveau de la CAMP, je vais vous dire que la mission n’est pas terminée. Nous allons continuer à accompagner le Pr. Alpha Condé dans la réalisation de ses programmes dans le pays. 

Nonobstant cette réélection, la Guinée a connu des violences post-électorales. Quel est votre réaction ?

Nous regrettons ce qui s’est passée. Nous saluons les déclarations du Pr. Alpha Condé qui, dit que le respect des lois sera de mise, il n’y aura plus de tolérance. La justice va faire son travail. 

La population doit être épargnée des violences. Nous devons favoriser l’évolution de la démocratie afin qu’elle puisse s’instaurer dans la paix et dans l’unité, mais aussi, il faudrait qu’on puisse continuer le chemin du développement pour atteindre une croissance à deux chiffres.

Il est important que la population accepte à tous les niveaux de vivre ensemble, de prôner la cohésion sociale et l’unité nationale.

Entretien réalisé par Sadjo Diallo