Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 392 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président de l’union démocratique de renouveau parlement et de progrès, joint au téléphone par un nos reporter ce lundi 30 août 2021, Edoird Zoutomou Kpoghomou a abordé l’actualité nationale notamment le dialogue politique, l’augmentation du prix du carburant à la pompe, et la découverte de la maladie MARBURG en Forêt. Pour lui, l'argument selon lequel l’augmentation de prix des produits pétroliers est nécessaire est un argument fallacieux, selon lui le peuple de Guinée est en train de payer le prix du troisième mandat. Parlant du cadre du dialogue, le président de l'Union Démocratique pour le Renouveau et le progrès (UDRP) pense que c’est un dialogue qui n’est pas sincère et parle d’un c’est un guet-apens tendu contre l’opposition. Interview.  

Bonjour Edoird Zoutomou Kpoghomou, contre toute attente le prix du carburant a été augmenté à la pompe. Est-ce que c’était le bon moment ?

Je pense que les agissements qu’on fait ici en Guinée sur les produits pétroliers sont des agissements fallacieux. L’augmentation de 9 mille à 11 mille dans ce cadre précis où on a la menace de covid-19, ne s’explique pas. Pourquoi ? Le moment est très mal choisi pour ça en Guinée ici en tout cas. La seule raison pour laquelle on est en train de faire ces agissements, c’est pour essayer de combler le grand déficit qui a été créé pour imposer le troisième mandat. C’est le prix du troisième mandat que nous sommes en train de rembourser ; malheureusement cette facture tombe sur la population, la population qui est en train de tout subir.

Le Dialogue politique est sur toutes les lèvres, un communiqué a été publié par le PM pour demander aux leaders politiques et aux syndicalistes de donner le nom de leurs représentants, vous êtes convaincu que le dialogue tant réclamé démarre enfin ?

C’est justement l’un des problèmes que nous avons personnellement. Je ne crois pas à un dialogue, parce que non seulement le dialogue n’est pas sincère, on ne peut pas demander de faire un dialogue au moment où on est en train de persécuter certains éléments de l’opposition. Ceux qui vont participer à ce dialogue c’est comme si on est en train de leur tendre un guet-apens.

Alors quelles sont vos recommandations pour une sortie de crise rapidement ?

La solution de sortir de crise, elle très simple, il faut que Monsieur Condé revienne à de meilleurs sentiments, il faut qu’il sache que : on l’a dit Monsieur Condé n’a pas gagné ces élections passées là ; qu’il reconnaisse. On a besoin d’un effort inclusif, que tout le monde soit invité sur la table, dans un cadre sincère sans rétribution ; malheureusement, ce n’est pas ce que nous faisons. C’est la première étape ; une fois qu’on a fait ça, nous allons mettre tous les dossiers sur la table. On en discute s’il y a dialogue, mais le problème c’est que nous ne croyons pas parce qu’il n’y a pas eu d’acte qui nous dit vraiment que ce dialogue sera conduit de façon objective.

L’actualité reste dominée par la découverte d’une autre maladie au sud du pays, la question qui taraude les esprits, C’est pourquoi souvent les virus apparaissent en Guinée Forestière ?

Je n’ai pas d’élément pour top porter une analyse d’accusation sur certaines personnes, mais ce que je sais, il semblerait qu’il y a des efforts de stigmatisation justement, Ebola a commencé en Guinée Forestière, Marburg a aussi commencé en Guinée Forestière. C’est comme si les gens de cette partie de la Guinée faisaient quelque chose d’anormal, alors qu’à un moment donné on avait accusé la consommation de la viande de brousse. Ce qui est clair depuis des siècles, les gens ont toujours consommé cette viande de brousse qui n’a jamais fait de dégât autant qu’on connaît. Je pense simplement que derrière ça, il y a des efforts soutenus, de stigmatisation et c’est bien possible parce qu’avec Machiavel tout est possible. Le Machiavélisme à des extensions parfois qu’on ne peut pas prévoir. Les gens pensent que c’est parce que les gens de la Forêt mangent la viande de la brousse, ils ont simplement un raccordement plus ou moins rapide.

 Vous prenez Ebola et vous prenez Coronavirus, vous prenez un peu d’autres pandémies. Le Coronavirus c’est l’air qui le transporte et ce n'est pas seulement en Guinée. Moi je veux que les gens revoient un peu cette façon d’analyser.

Aissatou Diallo