Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 567 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Face aux tristes évènements qui se sont en chainés en Guinée, ce 06 septembre 2021 et qui ont conduit au renversement de régime d’Alpha Condé, par le comité national pour le rassemblement et de développement (CNRD) mené par le lieutenant-colonel Mamadi Doumbouya. Comme il fallait s’attendre, les réactions se fusent de partout. Pour sa lecture de fait, Sékou Koundouno responsable stratégique et de la planification exilée au Sénégal puis en France depuis plusieurs mois, joint par téléphone par nos confrères de FIM FM ce lundi, 7 septembre tire à boulet rouge sur le régime d’Alpha Condé, et soutien se renversement est un achèvement d’un travail qui a été mené par le FNDC depuis 2019.

Par sa voix, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) annonce que : dans les jours avenir, il fera un mémorandum d’orientation et de perspectives aux patrons de la transition. Alors il met en garde « s’il devis les lignes directives…, il nous trouvera sans doute sur son chemin… le FNDC sera là pour dégainer à tout moment », a-t-il averti. Interview.  

Bonjour M. Koudouno ; Est-ce que à votre point de vue ce qui est arrivé n’était pas prévisible ? est-ce que ce coup d’Etat, on ne le voyait pas venir inévitablement en Guinée ?

Oui ! au niveau de la coordination du FNDC déjà aux allant tour du 4h-5heures les dispositifs étaient en alerte. On suivait de près l’évolution à travers les contacts à Conakry et dans nos différentes ramifications. Tout cela était prévisible dans la mesure ou le dictateur guinéen menait un pouvoir à la fois illégal et illégitime. Comme vous le savez son obsession à briguer vaille que vaille et par tous les moyen un troisième mandat en contradiction avec le texte statutaire de mai 2010 le mettait complètement dans une illégalité systématique.

Le FNDC à l’intérieur comme à l’extérieur n’a pas manqué d’informer la communauté internationale de mener une panoplie de stratégie et de plaidoyer de lobbying mais aussi en mobilisant les Guinéens dans la rue. C’est pourquoi je profite de cet instant pour saluer beaucoup d’entre vous, qui sont inscrit dans la logique des journalistes prodémocratie qui à un moment donné pris le risque sur eux-mêmes au prix de leurs vies à défendre les principes cardinaux. En claire ce n’est pas une surprise au niveau du FNDC et de beaucoup de Guinées. On avait le primeur. On a suivi l’évolution de bout en bout. et voilà la prise de pouvoir a été effectué par la junte piloté par lieutenant-colonel Doumbouya ….

Est-ce qu’il n’est pas prématuré de se réjouir, c’est peut-être le plus fort du clan qui l’a emporté, il reste à prouver qu’il soit le plus vertueux, le plus attaché aux principes démocratiques. Est-ce que vous ne craignait pas en l’adoubant qu’il soit brutale d’ici quelques temps ; parce que les appétits se seraient aiguisés ; parce que des camps maffieux comme on a l’habitude de voir en Guinée l’aurait lui aussi enlacer, en cercler pu dominer. Est-ce que vous ne craignez pas cela ?

Une précision s’avère importante sur cette inquiétude que vous venez d’avancer. Au niveau du FNDC, nous n’avons que pris acte de cette prise du pouvoir, parce qu’à notre niveau, nous estimons que c’est l’achèvement de tout un travail qui a été mené par le FNDC depuis 2019. Vous vous rappellerez que dans nos différents communiqués ou déclarations. Nous avons appelé l’armée Guinéenne à sa responsabilité à nous servir. Cette haute obsession qui avait complètement mené la Guinée vers la dictature avait atteint son paroxysme. En terme très claire, nous avons pris acte. A l’instant où je vous parle, il y a une commission de crise qui est en train de travailler sur la lecture. La grille d’observation et de projection que le FNDC et tous ses partenaires se font de cette situation de fête. Et dans la journée d’aujourd’hui ou plus tard demain, on vous informera de notre point de vue et de nos réserves mais aussi de nos attachements, de nos valeurs d’alternance, d’élection inclusive et participative, mais aussi à la moralisation de vie publique.

On ne peut pas permettre aux délinquances financières qui ont ruiné le pays, qui ont mis le pays dans une situation chaotique à se balader et se parader dans les rues de Conakry comme si rien n’était. On ne peut pas permettre aussi à ces personnes qui ont contribué de près ou de loin à assassiner des Guinéens, à persécuter des Guinéens, à emprisonner illégalement des opposants avec des obsessions démentiel que ces personnes s’associent à cette période transitoire qui consistera de mettre la Guinée sur les rails.

Vous plaidez la mise en verrou de toutes ces personnes telle que vous le dépeigner, quel est votre avis sur le sort à réserver à ces anciens dignitaires, du régime Condé qui sont convoqués aujourd’hui au palais du peuple ?

La liste est déjà élaborée et envoyer par le FNDC au niveau de toutes les institutions internationales y compris la presse. Ces personnes qui sont hors la loi, c’est des parias. La république ne peut les réserver que le sort qu’ils méritent. Toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à ensanglanter ce pays, à l’appauvrir doivent répondre devant la loi.

Ce que vous dite est un peu effrayant, vous reprochiez au régime Condé de broyer toute opposition, toute divergence même d’opinion politique. Est-ce qu’il faut se lancer aux chasses aux sorcières plus de favoriser une mise en place d’une commission d’enquête ?

Je suis juriste de profession, je suis très attaché à la procédure. Je tiens à vous rassurez que ces personnes aient droit à la dignité et à l’honneur. … nous savons tous la merde que nous traversons, les individus mal intentionnés. Dans leurs intentions, dans leurs obsessions de transformer une belle république en une monarchie, ces personnes nous devons respecter toute la procédure pour qu’ils servent d’exemple pour des générations futur, pour que plus jamais de telle bêtises ne se produisent en Guinée.

A votre avis comment devrait s’organiser cette transition ? Comment vous voyez la suite des évènements ? Cette transition qui va se mettre en place quel devrait être son calendrier, son agenda ?

Vous serez informé tout à leur dans les heures qui suivent à travers tout un document d’orientation qui déterminera les points de vus et les perspectives très clair et la boussole qu’on remettra au patron de cette transition, à lui d’en faire bon usage. Le FNDC restera aux aguets et au moment opportun s’il devis les lignes directives…, il nous trouvera sans doute sur son chemin, c’est clair. Nous restons la sentinelle de la démocratie. Doumbouya et son équipe auront tout intérêt, la feuille de route qu’on les remettra de marcher sur là-dessus au cas contraire, le FNDC sera là pour dégainer à tout moment.

Le FNDC est-il le peuple de Guinée ?

Oui ! Nous parlons au nom du peuple de Guinée qui nous a mandaté et dont nous représentons la majorité écrasante que cela plaise ou pas aux coupables.

Une synthèse d’Aissatou Diallo