Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 358 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La Convergence des Jeunes Leaders pour la Paix et la Démocratie (COJELPAID) a animé une conférence de presse, jeudi, 06 avril 2017, au siège du Conseil Régional des Organisations de la Société Civile de Conakry (CROSC-Ckry), dans la commune de Matoto, dans le but d’interpeller les autorités guinéennes et les acteurs impliqués dans le processus d’organisation des élections locales, sur la tenue desdites élections dans un proche délai, rapporte l’AGP.

Une conférence qui a connu la présence du représentant des candidats indépendants aux élections communales en Guinée, Biro Barry, du représentant de la Synergie d’Actions des Jeunes pour la République (SAJER), Ahmed Sékou Traoré, ainsi que d’autres acteurs de la Société Civile (SC) guinéenne.

Pour Karamo Diaby, membre de la COJELPAID, «si les autorités guinéennes et les acteurs impliqués dans le processus d’organisation des élections locales prônent pour la paix et le développement du pays, il est temps d'aller à ces élections. Nous avons lancé un premier ultimatum aux autorités du pays pour leur dire que, si les élections locales ne sont pas organisées, au plus tard dans le mois d’avril, le réseau de la COJELPAID et ses partenaires déclencheront des stratégies pour mettre une pression sur eux.

Aujourd’hui, rien ne garanti l'organisation des élections locales en Guinée sans la participation des élus locaux. Aucun développement n'est possible sans l’élection des élus locaux».

AGP/14/04/017          JG/ST