Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 302 invités et aucun membre en ligne

Société

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’humanité a célébrée ce jeudi, 08 Septembre 2022, la journée internationale de l’alphabétisation. Une célébration de l’UNESCO, l’un des organes des Nations Unies qui met l’accent sur l’importance et la place qu’occupe la langue maternelle dans la consolidation de la démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de la paix. La Guinée à travers la Coalition pour la promotion des langues maternelles (COLaM) n’est pas restée en marge. Lisez cette déclaration : 

Mesdames et Messieurs, l’Humanité a célébré la journée internationale de l’Alphabétisation en ce jour 08 Septembre 2022.

L’alphabétisation est comme aujourd’hui comme un potentiel moyen de lutte contre l’ignorance et de la pauvreté des masses populaires. A cette effet, nos langues maternelles et nos alphabets sont des outils qui ont toujours contribué à contribuer à faciliter cette lutte.

Ainsi à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, nous interpellons toutes les Guinéennes et tous les Guinéens et sur l’importance de l’alphabétisation pour le développement socioéconomique, politique et culturel.

Pour nous, l’analphabétisme est un des fardeaux qui expliquent notre précarité sous toutes ses formes. Mais des hommes et des femmes de notre société ont toujours travaillé sans relâche pour faire reculer les frontières de l’ignorance à travers leurs génies inventifs et créatifs.

Ils ont su aider pour que des milliers et des milliers de masses populaires accèdent aux opportunités qu’offre la capacité de lire et décrire à travers nos langues maternelles et nos alphabets.

En ce jour solennel, nous leur rendons un vibrant hommage. Si dans le monde plus de 773 millions de personnes n’ont pas les compétences de base pour lire et écrire dans leurs langues maternelles et dans une langue étrangère, en Guinée environ 80% de la population urbaine et rurale sont frappées par ce mal.

La mondialisation avec ses exigences ont mis en évidence les nombreux obstacles auxquels sont déjà confrontés les personnes qui ne savent pas lire et écrire. Ce taux d’analphabètes et ces nombreux obstacles nous rappellent aussi le travail qui reste à faire pour offrir à chaque Guinéenne et Guinéen une chance de réussir à lire et à écrire surtout dans sa langue maternelle.

Cette année, le thème retenu met l’accent sur « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  Ainsi, la Coalition pour la promotion des langues maternelles se joint au peuple de Guinée et autorités pour rendre effective cette transformation. Pour Cela, la Coalition a initié et planifié plusieurs activités de sensibilisation, de formation et d’information à l’égard de toute la population guinéenne. Elle va soutenir une campagne de porte à porte et de l’immersion dans les foyers socioéducatifs pour soutenir et aider à protéger notre patrimoine linguistique qui est menacé d’extinction.

En ce jour solennel, c’est le lieu et le moment de remercier, sinon de célébrer tous ceux et toutes celles qui travaillent durement et souvent dans l’ombre pour améliorer l’alphabétisation. De même, nous soulignons les progrès que notre pays a connus en réalisant le processus de l’alphabétisation et de promotion de nos langues maternelles. Aujourd’hui, notre pays dispose au moins trois (3) alphabets authentiques (ADLaM, NKO ? Koressebeli).

Mais comme on le dit souvent : « Sans accès à l’alphabétisation ou à l’éducation, le succès est souvent hors de portés ».

La Coalition sollicite auprès des autorités de la transition dans le processus de la refondation de l’Etat, la prise en Compte des langues des langues maternelles dans l’élaboration des textes ; notamment la constitution.   Puis de faire nos langues maternelles des langues officielles de travail dans l’administration. Enfin, déclarer par décret nos alphabets comme patrimoine Guinéen.

Vive la coalition pour la promotion des langues Maternelles (COLaM).   

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’humanité a célébrée ce jeudi, 08 Septembre 2022, la journée internationale de l’alphabétisation. Une célébration de l’UNESCO, l’un des organes des Nations Unies qui met l’accent sur l’importance et la place qu’occupe la langue maternelle dans la consolidation de la démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de la paix. La Guinée à travers la Coalition pour la promotion des langues maternelles (COLaM) n’est pas restée en marge. Lisez cette déclaration : 

Mesdames et Messieurs, l’Humanité a célébré la journée internationale de l’Alphabétisation en ce jour 08 Septembre 2022.

L’alphabétisation est comme aujourd’hui comme un potentiel moyen de lutte contre l’ignorance et de la pauvreté des masses populaires. A cette effet, nos langues maternelles et nos alphabets sont des outils qui ont toujours contribué à contribuer à faciliter cette lutte.

Ainsi à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, nous interpellons toutes les Guinéennes et tous les Guinéens et sur l’importance de l’alphabétisation pour le développement socioéconomique, politique et culturel.

Pour nous, l’analphabétisme est un des fardeaux qui expliquent notre précarité sous toutes ses formes. Mais des hommes et des femmes de notre société ont toujours travaillé sans relâche pour faire reculer les frontières de l’ignorance à travers leurs génies inventifs et créatifs.

Ils ont su aider pour que des milliers et des milliers de masses populaires accèdent aux opportunités qu’offre la capacité de lire et décrire à travers nos langues maternelles et nos alphabets.

En ce jour solennel, nous leur rendons un vibrant hommage. Si dans le monde plus de 773 millions de personnes n’ont pas les compétences de base pour lire et écrire dans leurs langues maternelles et dans une langue étrangère, en Guinée environ 80% de la population urbaine et rurale sont frappées par ce mal.

La mondialisation avec ses exigences ont mis en évidence les nombreux obstacles auxquels sont déjà confrontés les personnes qui ne savent pas lire et écrire. Ce taux d’analphabètes et ces nombreux obstacles nous rappellent aussi le travail qui reste à faire pour offrir à chaque Guinéenne et Guinéen une chance de réussir à lire et à écrire surtout dans sa langue maternelle.

Cette année, le thème retenu met l’accent sur « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  Ainsi, la Coalition pour la promotion des langues maternelles se joint au peuple de Guinée et autorités pour rendre effective cette transformation. Pour Cela, la Coalition a initié et planifié plusieurs activités de sensibilisation, de formation et d’information à l’égard de toute la population guinéenne. Elle va soutenir une campagne de porte à porte et de l’immersion dans les foyers socioéducatifs pour soutenir et aider à protéger notre patrimoine linguistique qui est menacé d’extinction.

En ce jour solennel, c’est le lieu et le moment de remercier, sinon de célébrer tous ceux et toutes celles qui travaillent durement et souvent dans l’ombre pour améliorer l’alphabétisation. De même, nous soulignons les progrès que notre pays a connus en réalisant le processus de l’alphabétisation et de promotion de nos langues maternelles. Aujourd’hui, notre pays dispose au moins trois (3) alphabets authentiques (ADLaM, NKO ? Koressebeli).

Mais comme on le dit souvent : « Sans accès à l’alphabétisation ou à l’éducation, le succès est souvent hors de portés ».

La Coalition sollicite auprès des autorités de la transition dans le processus de la refondation de l’Etat, la prise en Compte des langues des langues maternelles dans l’élaboration des textes ; notamment la constitution.   Puis de faire nos langues maternelles des langues officielles de travail dans l’administration. Enfin, déclarer par décret nos alphabets comme patrimoine Guinéen.

Vive la coalition pour la promotion des langues Maternelles (COLaM).   

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’humanité a célébrée ce jeudi, 08 Septembre 2022, la journée internationale de l’alphabétisation. Une célébration de l’UNESCO, l’un des organes des Nations Unies qui met l’accent sur l’importance et la place qu’occupe la langue maternelle dans la consolidation de la démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de la paix. La Guinée à travers la Coalition pour la promotion des langues maternelles (COLaM) n’est pas restée en marge. Lisez cette déclaration : 

Mesdames et Messieurs, l’Humanité a célébré la journée internationale de l’Alphabétisation en ce jour 08 Septembre 2022.

L’alphabétisation est comme aujourd’hui comme un potentiel moyen de lutte contre l’ignorance et de la pauvreté des masses populaires. A cette effet, nos langues maternelles et nos alphabets sont des outils qui ont toujours contribué à contribuer à faciliter cette lutte.

Ainsi à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, nous interpellons toutes les Guinéennes et tous les Guinéens et sur l’importance de l’alphabétisation pour le développement socioéconomique, politique et culturel.

Pour nous, l’analphabétisme est un des fardeaux qui expliquent notre précarité sous toutes ses formes. Mais des hommes et des femmes de notre société ont toujours travaillé sans relâche pour faire reculer les frontières de l’ignorance à travers leurs génies inventifs et créatifs.

Ils ont su aider pour que des milliers et des milliers de masses populaires accèdent aux opportunités qu’offre la capacité de lire et décrire à travers nos langues maternelles et nos alphabets.

En ce jour solennel, nous leur rendons un vibrant hommage. Si dans le monde plus de 773 millions de personnes n’ont pas les compétences de base pour lire et écrire dans leurs langues maternelles et dans une langue étrangère, en Guinée environ 80% de la population urbaine et rurale sont frappées par ce mal.

La mondialisation avec ses exigences ont mis en évidence les nombreux obstacles auxquels sont déjà confrontés les personnes qui ne savent pas lire et écrire. Ce taux d’analphabètes et ces nombreux obstacles nous rappellent aussi le travail qui reste à faire pour offrir à chaque Guinéenne et Guinéen une chance de réussir à lire et à écrire surtout dans sa langue maternelle.

Cette année, le thème retenu met l’accent sur « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  Ainsi, la Coalition pour la promotion des langues maternelles se joint au peuple de Guinée et autorités pour rendre effective cette transformation. Pour Cela, la Coalition a initié et planifié plusieurs activités de sensibilisation, de formation et d’information à l’égard de toute la population guinéenne. Elle va soutenir une campagne de porte à porte et de l’immersion dans les foyers socioéducatifs pour soutenir et aider à protéger notre patrimoine linguistique qui est menacé d’extinction.

En ce jour solennel, c’est le lieu et le moment de remercier, sinon de célébrer tous ceux et toutes celles qui travaillent durement et souvent dans l’ombre pour améliorer l’alphabétisation. De même, nous soulignons les progrès que notre pays a connus en réalisant le processus de l’alphabétisation et de promotion de nos langues maternelles. Aujourd’hui, notre pays dispose au moins trois (3) alphabets authentiques (ADLaM, NKO ? Koressebeli).

Mais comme on le dit souvent : « Sans accès à l’alphabétisation ou à l’éducation, le succès est souvent hors de portés ».

La Coalition sollicite auprès des autorités de la transition dans le processus de la refondation de l’Etat, la prise en Compte des langues des langues maternelles dans l’élaboration des textes ; notamment la constitution.   Puis de faire nos langues maternelles des langues officielles de travail dans l’administration. Enfin, déclarer par décret nos alphabets comme patrimoine Guinéen.

Vive la coalition pour la promotion des langues Maternelles (COLaM).   

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’humanité a célébrée ce jeudi, 08 Septembre 2022, la journée internationale de l’alphabétisation. Une célébration de l’UNESCO, l’un des organes des Nations Unies qui met l’accent sur l’importance et la place qu’occupe la langue maternelle dans la consolidation de la démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de la paix. La Guinée à travers la Coalition pour la promotion des langues maternelles (COLaM) n’est pas restée en marge. Lisez cette déclaration : 

Mesdames et Messieurs, l’Humanité a célébré la journée internationale de l’Alphabétisation en ce jour 08 Septembre 2022.

L’alphabétisation est comme aujourd’hui comme un potentiel moyen de lutte contre l’ignorance et de la pauvreté des masses populaires. A cette effet, nos langues maternelles et nos alphabets sont des outils qui ont toujours contribué à contribuer à faciliter cette lutte.

Ainsi à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, nous interpellons toutes les Guinéennes et tous les Guinéens et sur l’importance de l’alphabétisation pour le développement socioéconomique, politique et culturel.

Pour nous, l’analphabétisme est un des fardeaux qui expliquent notre précarité sous toutes ses formes. Mais des hommes et des femmes de notre société ont toujours travaillé sans relâche pour faire reculer les frontières de l’ignorance à travers leurs génies inventifs et créatifs.

Ils ont su aider pour que des milliers et des milliers de masses populaires accèdent aux opportunités qu’offre la capacité de lire et décrire à travers nos langues maternelles et nos alphabets.

En ce jour solennel, nous leur rendons un vibrant hommage. Si dans le monde plus de 773 millions de personnes n’ont pas les compétences de base pour lire et écrire dans leurs langues maternelles et dans une langue étrangère, en Guinée environ 80% de la population urbaine et rurale sont frappées par ce mal.

La mondialisation avec ses exigences ont mis en évidence les nombreux obstacles auxquels sont déjà confrontés les personnes qui ne savent pas lire et écrire. Ce taux d’analphabètes et ces nombreux obstacles nous rappellent aussi le travail qui reste à faire pour offrir à chaque Guinéenne et Guinéen une chance de réussir à lire et à écrire surtout dans sa langue maternelle.

Cette année, le thème retenu met l’accent sur « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  Ainsi, la Coalition pour la promotion des langues maternelles se joint au peuple de Guinée et autorités pour rendre effective cette transformation. Pour Cela, la Coalition a initié et planifié plusieurs activités de sensibilisation, de formation et d’information à l’égard de toute la population guinéenne. Elle va soutenir une campagne de porte à porte et de l’immersion dans les foyers socioéducatifs pour soutenir et aider à protéger notre patrimoine linguistique qui est menacé d’extinction.

En ce jour solennel, c’est le lieu et le moment de remercier, sinon de célébrer tous ceux et toutes celles qui travaillent durement et souvent dans l’ombre pour améliorer l’alphabétisation. De même, nous soulignons les progrès que notre pays a connus en réalisant le processus de l’alphabétisation et de promotion de nos langues maternelles. Aujourd’hui, notre pays dispose au moins trois (3) alphabets authentiques (ADLaM, NKO ? Koressebeli).

Mais comme on le dit souvent : « Sans accès à l’alphabétisation ou à l’éducation, le succès est souvent hors de portés ».

La Coalition sollicite auprès des autorités de la transition dans le processus de la refondation de l’Etat, la prise en Compte des langues des langues maternelles dans l’élaboration des textes ; notamment la constitution.   Puis de faire nos langues maternelles des langues officielles de travail dans l’administration. Enfin, déclarer par décret nos alphabets comme patrimoine Guinéen.

Vive la coalition pour la promotion des langues Maternelles (COLaM).   

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’humanité a célébrée ce jeudi, 08 Septembre 2022, la journée internationale de l’alphabétisation. Une célébration de l’UNESCO, l’un des organes des Nations Unies qui met l’accent sur l’importance et la place qu’occupe la langue maternelle dans la consolidation de la démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de la paix. La Guinée à travers la Coalition pour la promotion des langues maternelles (COLaM) n’est pas restée en marge. Lisez cette déclaration : 

Mesdames et Messieurs, l’Humanité a célébré la journée internationale de l’Alphabétisation en ce jour 08 Septembre 2022.

L’alphabétisation est comme aujourd’hui comme un potentiel moyen de lutte contre l’ignorance et de la pauvreté des masses populaires. A cette effet, nos langues maternelles et nos alphabets sont des outils qui ont toujours contribué à contribuer à faciliter cette lutte.

Ainsi à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, nous interpellons toutes les Guinéennes et tous les Guinéens et sur l’importance de l’alphabétisation pour le développement socioéconomique, politique et culturel.

Pour nous, l’analphabétisme est un des fardeaux qui expliquent notre précarité sous toutes ses formes. Mais des hommes et des femmes de notre société ont toujours travaillé sans relâche pour faire reculer les frontières de l’ignorance à travers leurs génies inventifs et créatifs.

Ils ont su aider pour que des milliers et des milliers de masses populaires accèdent aux opportunités qu’offre la capacité de lire et décrire à travers nos langues maternelles et nos alphabets.

En ce jour solennel, nous leur rendons un vibrant hommage. Si dans le monde plus de 773 millions de personnes n’ont pas les compétences de base pour lire et écrire dans leurs langues maternelles et dans une langue étrangère, en Guinée environ 80% de la population urbaine et rurale sont frappées par ce mal.

La mondialisation avec ses exigences ont mis en évidence les nombreux obstacles auxquels sont déjà confrontés les personnes qui ne savent pas lire et écrire. Ce taux d’analphabètes et ces nombreux obstacles nous rappellent aussi le travail qui reste à faire pour offrir à chaque Guinéenne et Guinéen une chance de réussir à lire et à écrire surtout dans sa langue maternelle.

Cette année, le thème retenu met l’accent sur « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  Ainsi, la Coalition pour la promotion des langues maternelles se joint au peuple de Guinée et autorités pour rendre effective cette transformation. Pour Cela, la Coalition a initié et planifié plusieurs activités de sensibilisation, de formation et d’information à l’égard de toute la population guinéenne. Elle va soutenir une campagne de porte à porte et de l’immersion dans les foyers socioéducatifs pour soutenir et aider à protéger notre patrimoine linguistique qui est menacé d’extinction.

En ce jour solennel, c’est le lieu et le moment de remercier, sinon de célébrer tous ceux et toutes celles qui travaillent durement et souvent dans l’ombre pour améliorer l’alphabétisation. De même, nous soulignons les progrès que notre pays a connus en réalisant le processus de l’alphabétisation et de promotion de nos langues maternelles. Aujourd’hui, notre pays dispose au moins trois (3) alphabets authentiques (ADLaM, NKO ? Koressebeli).

Mais comme on le dit souvent : « Sans accès à l’alphabétisation ou à l’éducation, le succès est souvent hors de portés ».

La Coalition sollicite auprès des autorités de la transition dans le processus de la refondation de l’Etat, la prise en Compte des langues des langues maternelles dans l’élaboration des textes ; notamment la constitution.   Puis de faire nos langues maternelles des langues officielles de travail dans l’administration. Enfin, déclarer par décret nos alphabets comme patrimoine Guinéen.

Vive la coalition pour la promotion des langues Maternelles (COLaM).   

Add a comment