Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 522 invités et aucun membre en ligne

JM-Sampe-Data

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Marcel De Souza, et l’adjointe à l’ambassadeur d’Allemagne près le Nigeria, Mme Regine Hess, ont signé, vendredi, 02 décembre 2016, à Abuja, un Accord de financement portant sur un montant de 25 millions d’euros, rapporte la Direction Communication de l’organe régional.

 

Cette somme servira au financement de deux projets mis en œuvre par l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS), basée à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La nuit du mercredi 19 au jeudi 20 avril 2023 restera gravée dans la mémoire des habitants du quartier de Matoto à Conakry. Aux alentours de 4 heures du matin, un incendie s'est déclaré au grand marché de Matoto, détruisant plusieurs boutiques.

Selon des témoins sur place, la police serait à l'origine de cet incendie. En effet, des policiers auraient mis le feu aux tables des étalagistes, provoquant ainsi la propagation des flammes aux magasins environnants. Des témoins, qui assistaient aux prières nocturnes à la mosquée de Matoto centre quelques minutes avant l'incendie, ont tenté d'intervenir mais ont été empêchés par les policiers présents sur les lieux.

Une dizaine de boutiques proposant divers articles tels que des appareils électroménagers, des vêtements et des chaussures ont été entièrement détruites avant l'intervention des jeunes et des sapeurs-pompiers. À l'arrivée des renforts de police, les jeunes en colère ont exprimé leur mécontentement en jetant des pierres et en conspuant les autorités communales. La police a répliqué en utilisant des gaz lacrymogènes.

Les conseillers nationaux de la transition (CNT) ont également été pris pour cible par les manifestants alors qu'ils se rendaient à leur lieu de travail. Leur bus a été caillassé par les protestataires.

Cet incendie a causé des pertes importantes pour les propriétaires des boutiques touchées et a également affecté les acheteurs réguliers du marché de Matoto. La colère des jeunes et des commerçants est vive, et l'enquête sur l'origine de l'incendie est en

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Siguiri, le 10 novembre 2021 - Antoinette Soumaoro a été victime d'une agression choquante à son domicile. L'agresseur en question n'était autre que Christine Koulémou, la maîtresse de longue date de son mari. Cette tragique histoire a laissé Antoinette, mère de deux enfants, non seulement traumatisée, mais aussi confrontée à une perte tragique de sa vue, la poussant à chercher des soins médicaux urgents à l'étranger, notamment en Tunisie.

 

L'histoire de cette escalade de la rivalité amoureuse a été révélée lors d'une entrevue exclusive avec la victime, Antoinette Soumaoro, qui a courageusement partagé son récit poignant. Selon Antoinette, le début de ses problèmes remonte à l'année précédente lorsque son mari a décidé de se rendre au village pour une fête. Antoinette, faisant preuve de compréhension, l'a encouragé à y aller. Cependant, à son retour, une révélation choquante a ébranlé leur mariage : Christine Koulémou, la rivale, avait publié sur les réseaux sociaux toutes les photos prises avec son mari lors de ce voyage.

Déconcertée par cette découverte, Antoinette a interrogé son mari à ce sujet, mais il est resté évasif, décrivant Christine comme une amie de longue date. Malgré les insultes et les messages injurieux incessants de la part de Christine, Antoinette avait décidé de suivre les conseils de ses amis et avait choisi de ne pas perturber davantage son mariage.

Cependant, la situation a pris une tournure dramatique lorsque Christine Koulémou a commencé à harceler Antoinette même lorsque son mari était loin de la maison. Un appel téléphonique tard dans la nuit, suivi d'un message insultant, a poussé Antoinette à confronter son mari, qui avait minimisé la situation, prétendant que c'était l'œuvre de personnes malveillantes. Elle a finalement accepté cette explication, préférant ne pas créer de conflit inutile.

 

La rivalité a pris un tour plus sinistre lorsque Christine a décidé de confronter Antoinette en personne. Elle s'est rendue à l'endroit où Antoinette travaillait, une petite échoppe, s'y rendant de manière régulière. Les tentatives d'Antoinette pour comprendre les motivations de Christine sont restées vaines jusqu'à ce que le destin tragique s'en mêle.

Le 4e jour de la présence insistante de Christine, alors qu'Antoinette était à la maison avec sa fille et son bébé en raison de la pluie, cette dernière a décidé de passer à l'acte. Christine a pénétré dans la maison et a demandé à la fille d'Antoinette de l'appeler. Lorsqu'Antoinette s'est levée pour voir qui était là, Christine lui a violemment aspergé le visage d'acide. Un combat désespéré s'est ensuivi, au cours duquel Christine a sorti un couteau. Finalement, les voisins sont intervenus, forçant Christine à fuir.

L'agresseur a été appréhendé par les autorités et incarcéré à la gendarmerie de Siguiri. Cependant, la route vers la guérison pour Antoinette est longue et coûteuse. Elle a été transférée dans divers hôpitaux, y compris à Kankan et à Conakry, à la recherche de soins médicaux spécialisés. Finalement, la transplantation de membrane aloétique nécessaire à sa guérison ne peut être réalisée qu'à l'étranger, au Maroc ou en Espagne, avec un coût exorbitant de 142 000 000 de francs guinéens.

Face à cette épreuve, la famille de la victime a lancé un appel à l'aide, sollicitant le soutien des autorités pour garantir que justice soit rendue et que les responsables soient tenus pour leurs actes. Ils appellent également à la générosité de tous ceux qui souhaitent apporter un soutien moral ou financier à Antoinette dans sa quête de guérison. Un numéro de contact a été fourni pour toute personne désireuse de contribuer : 626 94 05 25.

Cette histoire tragique met en lumière l'importance de lutter contre la violence domestique et de soutenir les victimes dans leur quête de justice et de guérison. Les conséquences dévastatrices de la rivalité et de la haine ont touché la vie d'Antoinette Soumaoro de manière irréparable, rappelant à tous que de tels actes ne doivent pas rester impunis dans une société civilisée.

Alpha Amadou Diallo et Amadou Sadjo Diallo

 

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

L'ancien Premier ministre centrafricain Faustin-Archange Touadéra a remporté samedi le second tour de l'élection présidentielle avec 62,71 % des suffrages, selon des résultats de la commission électorale.

Faustin-Archange Touadéra sort victorieux de l’élection présidentielle en Centrafrique. L'ancien Premier ministre a remporté le second tour du scrutin organisé dimanche, a annoncé samedi 20 février la commission électorale.

Faustin-Archange Touadéra a obtenu 62,71 % des suffrages, selon des résultats encore provisoires communiqués par la présidente de l'Autorité nationale des élections, Marie-Madeleine Nkoué. Son adversaire, Anicet-Georges Dologuélé, lui aussi ancien chef du gouvernement, a de son côté obtenu 37,29 %.

Add a comment