Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 294 invités et aucun membre en ligne

International

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a accordé à la Russie une interdiction générale de quatre ans de la compétition sportive internationale, ce qui signifie qu’elle ne pourra pas participer à la Coupe du monde ou à l’un des deux prochains Jeux olympiques.

Les conseillers experts ont été instamment priés de prendre une ligne dure avec leur sanction à la suite d’allégations de dopage en cours, et une longue interdiction a maintenant été levée.

La Russie aura 21 jours pour faire appel de l’énorme interdiction, qui ne s’appliquera pas au Championnat d’Europe de l’été prochain, pour lequel la Russie s’est qualifiée et accueillera des matchs à Saint-Pétersbourg.

L’UEFA n’est pas définie comme une « organisation d’événements majeurs » en ce qui concerne les infractions antidopage, ce qui signifie que la Russie est libre de participer à l’Euro 2020.

Néanmoins, la nouvelle sera un coup dur pour l’équipe de football, qui a accueilli la dernière Coupe du monde en 2018 et s’est rendue en quart de finale, éliminant l’Espagne en cours de route.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’Iran et les États-Unis procèdent à un échange de prisonniers marquant une rare percée diplomatique entre Téhéran et Washington après des mois de tensions.

L’Iran et les États-Unis ont procédé samedi à un échange de prisonniers qui a vu un universitaire détenu à Princeton libéré pour un scientifique iranien détenu par l’Amérique, marquant une rare percée diplomatique entre Téhéran et Washington après des mois de tensions.

Dans un échange mené à Zurich, en Suisse, des responsables iraniens ont remis Xiyue Wang, un étudiant chinois et américain, détenu à Téhéran depuis 2016, pour le scientifique Massoud Soleimani, qui avait fait l’objet d’un procès fédéral en Géorgie.

La libération de Wang avait fait l’objet de rumeurs ces derniers jours, un avocat impliqué dans son affaire ayant tweeté un verset biblique sur un ange libérant l’apôtre Pierre quelques heures avant que le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif ne divulgue la nouvelle dans son propre tweet.

« Heureux que le professeur Massoud Soleimani et M. Xiyue Wang rejoignent leurs familles sous peu », a écrit Zarif. « Un grand merci à tous les fiancés, en particulier au gouvernement suisse. »

Le président Donald Trump a reconnu peu de temps après que Wang était libre dans une déclaration de la Maison Blanche, affirmant que le chercheur de Princeton «retournerait

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La Haute Cour de Zambie a récemment condamné deux hommes à dix ans et demi de prison pour avoir eu des relations se xu elles «contre l’ordre de la nature». Cette décision a été vivement critiquée par l’ambassadeur américain en Zambie, Daniel Foote, qui s’est dit « horrifié » par la décision « oppressive ».

Comme dans de nombreux pays africains, le code pénal zambien interdit les relations intimes entre personnes du même genre, les considérant comme une infraction contre nature et les classant comme un crime passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 14 ans. Le pays s’oppose avec véhémence à la communauté LGBTQI + et peut prendre des mesures contre elle.

En 2006, le ministre des Affaires intérieures Ronnie Shikapwasha a déclaré que la Zambie ne légaliserait jamais le mariage homosexuel, affirmant que c’est un péché qui va à l’encontre du «statut chrétien» du pays. Puis, en février 2010, la Conférence constitutionnelle nationale (CCN) a décidé à l’unanimité d’adopter une clause interdisant expressément le mariage entre personnes de même genre.

C’est dans ce climat que la Haute Cour de Zambie a récemment condamné deux hommes à 15 ans de prison pour avoir eu des relations sε xu elles «contre l’ordre de la nature».

La décision a horrifié l’ambassadeur américain en Zambie, Daniel Foote, qui a publié une déclaration critiquant cette décision. Foote a déclaré: «J’ai été personnellement horrifié de lire hier la condamnation de deux hommes qui avaient une relation consensuelle, ce qui n’a fait de mal à personne… les opinions sans conséquence ou les braconniers / trafiquants peuvent tuer de nombreux éléphants et vendre leurs défenses et encourir un maximum de cinq ans d’emprisonnement en Zambie.  »

Il a ajouté que « des décisions telles que ces condamnations oppressives nuisent à la réputation internationale de la Zambie en démontrant que les droits de l’homme en Zambie ne sont pas une garantie universelle».

Le président zambien Edgar Lungu a réprimandé l’ambassadeur et ses propos, affirmant que ses autorités porteraient plainte auprès de l’administration Trump.

Add a comment