Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 392 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’ex-président de la délégation spéciale de Kindia était l’invité spécial de nos confrères de la radio Fim FM ce 14 septembre 2021. Au cours de cet entretien Abdoulaye Bah s’est exprimé sur le sort d’Alpha Condé après le coup d’Etat du 5 septembre, les principes de sa libération édicté par la CEDEAO et les calvaires des prisonniers à la maison centrale.  

Accusé d’avoir violé les restrictions de son régime de liberté surveillé et réincarcéré à la maison centrale de Conakry un second séjour carcéral finalement écourté le 16 septembre dernier, soit 48 heures après le coup d’Etat du Colonel Mamadi Doumbouya. Abdoulaye Bah interrogé sur le sujet a d’abord raconté les tristes calvaires des prisonniers à la maison centrale. « Il y a des accusés à la maison centrale qui n’ont jamais vu un juge depuis 7 ans ». a-t-il révélé entre autres. Interview.

Bonjour M. Bah Comment vous avez accueilli le coup de force du 5 septembre qui a déposé Alpha Condé.  

Permettez-moi de rappeler ceci. La prison n’est pas un lieu d’intimidation ni des destructions, c’est un établissement de correction :  Il y a des gens à la maison centrale qui sont accusés de tentative de viol, il n’a pas eu d’enquête depuis 12 années. Vous avez des gens qui sont accusés, qui ont été amenés à cause d’une transaction financière qui relève de droit commercial depuis 5 ans. On vous envoie à la sureté, on vous oublie. Il y a des gens là-bas qui n’ont plus de famille comme le jeune Mohamed Boké. Boké, il est venu à la maison centrale, il avait 14 ans. Aujourd’hui, il a trentaine. On vous vous envoie en pison, on vous oublie.

A l’intention de vous les populations guinéennes. Monsieur les autorités vos prisons abimes l’avenir de la nation. La calle mineure, il y a plus de 400 jeunes. Ils échouent comme sur la plage des épaves. La prison est un établissement public de sanction, de correction et de réassertions. La prison est nécessaire pour la société mais pour ceux qui violent les lois de la nation ou qui cause tore aux concitoyens. Il faut corriger, il faut sanctionner, pour ne pas que certains fassent objet de violences.

L’alimentation.

Vous avez un seul repas par jour ; et quelle qualité de riz qu’on vous envoie, avec quelle sauce « Ngbontet » et « yoka bourakhaye ». On vous envoie ça dans des bassines d’aluminium qu’on utilise dans les baptêmes ou mariage. On transfère ça vers midi-treize heures. C’est l’œil qui mange avant la bouche, c’est tellement mal fait, vous n’avez même pas envie de regarder. Or, il y a un budget pour les prisonniers. Les gens sont entassés comme du bétail. Forcément la promiscuité aidant, les maladies sont facilement rependues. C’est indescriptible, et c’est inhumain.

Nous, on avait la chance d’avoir la famille qui nous envoyait à manger, de l’eau qui ne venait pas de de l’intérieur. Malgré cela, on a été malade. Quand vous vivez dans un endroit pareil, vous tombez malade parce que les conditions de vies ne sont pas les meilleurs. En ce qui me concerne on

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Joint par téléphone par FIM FM le vendredi dernier, le reggae man Ivoirien s’exprimait sur la demande de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) la remise en liberté l’ex-chef d’Etat Guinéen (Alpha Condé) après le coup d’Etat qui a renversé son régime. Et le retour du pays à l’ordre constitutionnel. Tiken Jah Fakoly n’est pas allé au dos de la cuillère pour tirer à boulet rouge sur cette institution sous-régionale qu’il qualifie de bande de copains.  

Interrogé sur le sujet, Tiken dégaine sur le régime Condé. « Je pense qu’Alpha Condé doit être jugé, il faut qu’il vienne s’expliquer comment tous ces manifestants ont été tués, parce que la conscience humaine a besoin d’exemple, si on ne corrige pas les erreurs, on va toujours continuer à faire des erreurs. J’espère que les Guinéens seront ensemble pour bannir l’ethnocentrisme », a-t-il conseillé.

Tant qu’il y aura poursuit-il de problème entre peulh et malinké en Guinée, les Guinéens ne s’en sortiront pas. Ce coup d’Etat est salutaire. « J’ai vu peul et Malinké danser, tout le monde était fatigué d’Alpha condé parce qu’il avait piétiné la démocratie.  Si les Guinéens restent divisés, quel que soit celui viendra, il va faire comme Alpha Condé l’a fait., c’est un coup d’Etat populaire et salutaire. Malheureusement, l’opposant historique est entré dans l’histoire dans la petite porte », regrette l’artiste

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...