Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 225 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 19 Fév. 2020 Journal Evasion du 19 Fév. 2020 Journal Espace du 29 Jan. 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Suite à la sortie du diplomate Américain en Guinée Siméone Ancho le mardi dernier sur la radio nationale affirmant que : « chaque pays souverain peut amender sa constitution pour refléter les changements en fonction de besoin de sa population » et renchérit « nous encourageons le peule à s’exprimer à travers le vote et à soutenir un processus libre, équitable et transparent, ceux qui doivent voter doivent pouvoir le faire, ceux qui ne veulent pas voter doivent pouvoir aussi le faire » ces propos ont fait couler beaucoup d’encres et de salives dans la cité. Pour le Front, c’est une manipulation de la radio nationale qui relativise ces propos aux élections législatives et au référendum. Interview.

Ceux qui veulent aller voter doivent pouvoir le faire ceux qui ne veulent pas voter doivent pouvoir également le faire » comment vous réagissez quelle logique extraire de ces propos tenus par le diplomate Américain

C’est tout à fait normal dans un lange diplomatique, le diplomate peut pas demander aux gens de ne pas aller voter, il ne peut pas également soutenir en disant de refuser de voter, ce que je voudrais rappeler, la position des Etats Unis d’Amérique est connue de tous et très clair.

Le 08 février dernier dans un communiqué signé du secrétaire général d’Etat Américain George Pompéo se sont préoccupés de la situation socio-politique en lien bien sûr de la volonté de M. Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Dans le même communiqué, le secrétaire d’Etat Américain a rappelé avoir dit à M. Alpha Condé en 2019 que les Etats Unis soutien les transitions régulière et démocratiques du pouvoir.

Et le Sous-secrétaire d’Etat Américain en charge de l’Afrique de l’Ouest ‘’IGORE’’ a renchéri en disant   que les Etats Unis ont des problèmes avec des présidents qui changent les constitutions pour se maintenir au pouvoir. Et l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique en République de Guinée a toujours fondé sa communication sur cette position exprimer par le département d’Etat Américain.

Il dit : chaque pays souverain peut amender sa constitution pour refléter le changement en fonction de besoin de sa population ?

Dans la journée selon l’Ambassade Américain en Guinée, fera un communiqué pour reprendre textuellement ce que l’Ambassadeur A dit : Vous savez quand vous communiquez à la RTG ou à la Radio Nationale le plus souvent, on extrait vite quelques propos qui frustrent Alpha Condé et les autres propos qui tendent à encourager la démocratie et la bonne gouvernance aussi les élections inclusives, on les boude tout simplement. Donc ce que je suis en train de vous dire dans la journée, il faut attendre ce communiqué des Etats Unis pour ne pas vous trompez.

Donc vous voulez dire que les propos telle que tenus ont été sortis de leurs contextes ?

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Honorable Saïkou Yaya Barry était l’invité de la radio lynx Fm ce lundi, 17 février 20 20, dans cet entretien, le secrétaire exécutif de l’UFR n’est pas allé au dos de la cuillère pour dénoncer le fichier électoral et demande à tous les citoyens membre du FNDC d’éviter l’achat de conscience et d’empêcher à tout prix le vote du 1er mars et de suivre les consignes du Front pour la réussite du combat. Interview.    

Bonjour Est-ce que l’opposition va changer de stratégie pour devenir plus offensive au lieu d’être toujours sur des réactions ? Comment voyez-vous l’affaire référendum ?

Je voudrais qu’on se sorte du carcan parti politique dans la lutte que nous menons, c’est une lutte citoyenne, la seule manière, c’est d’amener les gens à comprendre qu’Alpha Condé ne peut pas faire leurs affaires aujourd’hui, il a eu dix ans, voici là où nous sommes. Nous sommes plus pauvres qu’avant l’arrivée d’Alpha Condé, on était à 20 millions de tonnes de bauxites exportés par an, au temps de Conté, aujourd’hui nous sommes à 70 millions de tonnes de bauxites exportés, ce que les 20 millions de tonnes de bauxites exportés nous rapportaient, les 70 millions ne nous rapportent pas aujourd’hui, on a même pas les 50% de ce que les 20millions de tonnes nous rapportaient.

 Je rappelle à ceux qui disent qu’Alpha n’a pas de compte d’aller vers le Doubaï ou la Turquie, ils se rendrons comptent et je vais dire que tout est connu. Aujourd’hui nous devons nous défendre contre ce système qui pille notre économie.

Le fichier électoral, le vote du premier mars 2020 ?

Aujourd’hui, nous avons besoin de reprendre le fichier électoral, pour avoir un fichier claire, net, clair, limpide. Consensuel pour aller à une élection normale.

Je demande au citoyen de au vote du premier mars, que tous les citoyens empêchent cela, vous savez quand on parle de leader politique qui parle ou de leader social qui parle, c’est qu’il repose sur des gens. Il faudrait que les gens se sortent de leurs peurs, aujourd’hui nous devons nous mobiliser pour empêcher que nous continuons à être colonisé par une minorité, parce que c’est une colonisation locale que nous avons dans le pays-là.

Il utilise les forces de l’ordre pour nous faire taire, pour nous intimider, mais ce n’est pour autant qu’on doit arrêter ce combat. Aujourd’hui nous avons fait tellement de sacrifice humain pour la sauvegarde de notre constitution, je crois que ce n’est pas le moment d’arrêter cela, et ce n’est pas le moment de dire que : je reste à la maison et je laisse les autres faire mon travail, ce n’est pas possible ! Nous devons tous être dehors pour empêcher ce processus de fonctionner.

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...