Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 406 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mohamed Mansour Kaba, leader du PAG et ancien ministre n’a pas du tout apprécié l’attitude du conseil des sages de Kankan qui a dissuadé les jeunes qui voulaient manifester contre le manque de courant et d’eau dans cette ville. Alors que les jeunes étaient prêts pour une manifestation pacifique, Les sages ont convoqué les leaders du Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée pour les convaincre à renoncer à leur manifestation qui était prévue le lundi, 29 mars 2021. Ils demandent aux jeunes de placer leur confiance en Dieu et de l’implorer pour qu’il donne le courant, l’eau et des routes à leur région.

Pour Mansour Kaba : « L’EAU, L’ELECTRICITE ET LES ROUTES : C’EST LE GOUVERNEMENT QUI DOIT LES FOURNIR », lisez la suite    

« Bismillah, Rahman, Rahim » !

« Lorsqu’un bienfaiteur prétend qu’il a agi pour le compte du Bon Dieu, c’est qu’il aura rendu service à un ingrat ». Un proverbe Maninka.

C’est un peu la situation des Notables de Kankan face au projet de manifestation du « Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée » prévue pour le lundi 29 mars 2021.

Je l’ai appris et je le dis : Allah est le Maître de l’univers. C’est Lui qui nous met au monde et c’est encore Lui qui nous rappelle à Lui au moment décidé par Lui. Après avoir formulé cette vérité, je sais aussi et tous les musulmans le savent : notre Prophète Mahomet (Alaihi Salat Wa Salam) a dû se battre contre les notables de la Mecque, pour pouvoir imposer l’Islam aux Mecquois, d’abord et au reste du monde arabe, par la suite. Il était obligé de se réfugier chez ses oncles à Médine, avant de revenir conquérir sa ville natale, la Mecque.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Suite à l’auto-proclamation de Cellou Dalein Diallo, comme vainqueur de la présidentielle du 18 octobre, le sang de l’exécutif n’a fait qu’un tour. D’où cette mise sous cloche de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), avec la fermeture de ses locaux et l’interpellation de ses principaux lieutenants qui croupissent depuis, en prison, dans des conditions jugées inhumaines par leurs avocats.

 En tant que porte étendard du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), la participation au scrutin du 18 octobre de Cellou Dalein Diallo a pris l’opinion de cours. Vu que tout présageait à l’organisation d’une pantomime électorale. Qui ne devait être que la suite logique du double scrutin législatif et référendaire que l’opposition avait d’ailleurs boycotté.

 Voir donc Cellou faire un tête-à-queue et se mettre sur les rangs, ne pouvait que choquer ses alliés du FNDC, dont les réserves n’ont pas été finalement prises en compte. Eux, qui appelaient leurs alliés politiques à s’abstenir de toute participation à ce vote, pour ne pas légitimer le troisième mandat.

 Et ce qui devait arriver arriva. Les résultats officiels de la présidentielle ayant donné la part belle au président sortant, candidat à sa propre succession.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Journaliste et Présidente de l’ONG ‘’Guinée Solidarité’’ sise à Hambourg (Allemagne). Aissatou Cherif BALDE suit de près la situation socio-politique de la Guinéenne. A traves ses écrits elle dénonce la mal gouvernance, et les comportements de certaines guinées sans état d’âme qui enfonce davantage le pays dans l’impasse. Lisez.     

Il y'a juste deux jours j'écrivais ce qui suit :

"Dans la Guinée d'Alpha Condé pousse tous les jours de personnes nuisibles, mais les plus nuisibles actuellement sont ces diaspos chômeurs et journaleux lèches-bottes. Ils lèchent, lâchent et lynchent. Ils sont très dangereux". Un cocktail très explosif en Guinée.

Et ce genre de personnes se lancent en politique sans conviction et choisissent leur leader de parti politique que par favoritisme, affection, intérêt et bienveillance.

Ils les traitent aussi ainsi, les encensent dans l'espoir que ceux ci les mettent dans une situation qui les avantage ou leur donnent un privilège.

Et dans cette démarche, ils font toujours preuve d'ambivalence par rapport à la réputation de leur leader face aux problèmes suivants : corruption, ethnocentrisme politique, clientélisme, favoritisme, divisionnisme, haine, injustice, impunité inégalité.

Add a comment