Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 374 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lors d'une sortie médiatique cette semaine, le Secrétaire Général du RPG- arc- en-ciel, Saloum Cissé a accusé l’UFDG "de faire la politique avec des armes". Face à cette accusation, la cellule de communication du principal parti d'opposition n'a pas tardé à réagir dans une déclaration. L’UFDG considère cette sortie du ministre Conseiller à la présidence de « loufoque » et « farfelue ».

Ci-dessous ladite déclaration... 

 Cette diffamation aussi loufoque que farfelue peut prêter à sourire par son renvoi au tapage fait autour de photos de -quidams portant des armes avec l’insinuation qu’ils feraient partie de la soldatesque que l’UFDG aurait préparée pour envahir la Guinée à partir de pays voisins.  Le choix des pays incriminés dans cette prétendue agression n’est d’ailleurs pas anodin : il s’inscrit dans l’ignominie de l’ethno stratégie dont ce pouvoir est coutumier. D’ailleurs, la circulation des personnes et des biens en provenance et à destination de ces pays voisins a été interrompue depuis belle lurette sur décision des autorités guinéennes.

Mais la calomnie de Saloun Cissé dont la RTG se fait régulièrement l’écho doit être prise au sérieux parce qu’elle procède du souci du Pouvoir d’éliminer définitivement un adversaire politique, en l’occurrence l’UFDG. Pour ce faire, on n’hésite pas à instrumentaliser la justice pour attribuer au Parti des crimes graves tels que la « fabrication, la détention et le stockage d’armes de guerre » ainsi que d’autres faits constitutifs d’une atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de l’État.

 Il faut, en effet, garder à l’esprit que Alpha Condé, le Démiurge de ce Parti, porte encore des stigmates du stalinisme et devient complotiste dès qu’il doute de son avenir politique. Rappelons pour la jeune génération le grand film de Costa GAVAS, l’AVEU, un film sur un prisonnier politique sous le pouvoir communiste. Ce film raconte l’enlèvement d’un haut fonctionnaire afin de lui extorquer des aveux fabriqués de toutes pièces, des aveux d’actes qu’il n’a pas commis, sous des tortures physiques et morales de ses geôliers qui utilisent son origine juive pour accentuer son sentiment de culpabilité. Comment ne pas noter une analogie entre la situation kafkaïenne que décrit ce film et celle de nos responsables et militants dont le seul tort est leur engagement

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Dans le livre d’entretiens intitulé ‘’ALPHA CONDE une certaine idée de l’Afrique’’ avec François Soudan, le chef de l’Etat guinéen parle de son rapport avec l’argent. Selon Alpha Condé, s’enrichir n’a jamais été un objectif pour lui.

Lisez ci-dessous ledit passage…

François Soudan : Quel est votre rapport à l’argent ? Le pouvoir vous a-t-il enrichi ?

Alpha Condé : Je ne suis pas un homme d’argent. Je me suis battu pour arriver au pouvoir et voyez comment je vis. Pour moi, le

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans un entretien accordé à nos confrères de la radio Lynx FM, Dame Dousssou Condé, militante de première heure du RPG, passe en revue les sujets qui font les choux gras de la presse guinéenne. Du discours d’investiture d’Alpha Condé à la persistance de Cellou Dalein qui tient mordicus à sa « victoire », en passant par l’affaire Nabayagate, l’ancienne proche d’Alpha Condé met les pieds dans le plat.

D’entrée, sur la main tendue d’Alpha Condé qui, appelle à un « sursaut national », dame Doussou Condé, laisse entendre que le chef de l’Etat manque de sincérité. A l’en croire, il n'est pas facile de tourner une page « ensanglantée ». 

« A vous d'oublier tous ces morts, à vous d'oublier toute cette injustice, les descentes dans les familles meurtries dont le seul crime c'est d'appartenir à l'opposition ou au FNDC. Certains peuvent oublier le passé, mais les endeuillées de l'axe, à travers la Guinée, ne vont pas oublier cela. Les gens sont morts partout, à N'Nzérékoré depuis les législatives jusqu'à nos jours... Même si Monsieur ne nous respecte pas, le peuple de Guinée n'a qu'à se respecter.  

Je sais que, ce n'est pas facile de tourner une page ensanglantée comme ça », a-t-elle fait savoir.

Parlant de la dernière sortie médiatique du président de l’UFDG qui réclame toujours sa « victoire », Doussou Condé, contrairement à certains leaders de l’opposition, s’inscrit dans la même logique que Cellou Dalein Diallo. « Moi je crois à mon pays qui est bâillonné aujourd'hui, ça va changer. Ne croyez pas que ça va rester comme ça, non ! ... Ce

Add a comment