Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 216 invités et aucun membre en ligne

Opinions

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La démission du ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux maître Cheick Sakho, annonce le début de chavirement du navire du Président Alpha Condé. C’est un acte hautement responsable dont la portée politique se passe de commentaire au regard du contexte actuel.

Maitre Sakho rentre par la grande porte dans l’histoire de notre jeune et fragile démocratie. Elle met au cœur son sens élevé du grand Homme d’Etat porté par des valeurs et principes.

Sa démission rappelle celles successivement de ses prédécesseurs dont Jean Claude Diallo du temps du Feu Général Conté, de Sano Abdourahamane, Diallo Alpha, Justin Morel Junior et Tibou Kamara de l’époque du Capitaine Dadis Camara ainsi que de Diaby Gassama du règne du Président Alpha Conde .Ses dignes commis de la République ont prouvé qu’il y a des hommes de valeur dans notre pays. Leurs noms resteront gravés dans le livre d’or des grandes figures politiques de notre pays.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Qui est mieux placé dans le gouvernement pour s’opposer au funeste projet de troisième mandat que le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, gardien de la Constitution, protecteur de l’État de droit et garant ultime des droits et libertés fondamentaux ? Le Ministère de la Justice, institution régalienne par excellence, fait du Garde des sceaux la voix la plus autorisée dans la République pour défendre ou rejeter un projet de réforme constitutionnelle. Il n’est pas superfétatoire de rappeler que la position de Cheick Sacko à la tête d’un Ministère d’État lui valait d’être classé deuxième dans l’ordre protocolaire. C’est en cela que sa démission constitue un cinglant désaveu pour Alpha Condé et fragilise son projet de sacrifice de douze millions d’habitants sous l’autel de ses ambitions personnelles et égoïstes.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

À 83 ans, le président Alpha Condé, prépare très mal sa succession. Ce qui nous amène à nous poser la question, si oui ou non, un putsch militaire serait possible et envisageable, en cas de constatation d’une vacance de pouvoir.

D’abord, que prévoit la constitution dans ce cas?

Celle-ci prévoit clairement, que l’intérim du poste de président de la république, devrait être assuré, par le président de l’assemblée nationale, qui n’est autre, que Mr. Koly Kondiano, actuellement, bien que son mandat de 5 ans, ait expiré. Celui-ci devrait organiser des élections dans les 90 jours, selon la même constitution.

Add a comment