Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 463 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Gaoual, Une table ronde, placée sous les auspices des préfets de Gaoual et Koundara, respectivement Souleymane Sow et Hassane Sanoussy Camara, a réuni, mardi, 19 avril 2016, les autorités des deux préfectures pour les dispositions à prendre en vue du traitement avant la saison hivernale, des points noirs sur la Route Nationale (RN), Gaoual-Boké, a suivi le correspondant préfectoral de l’AGP à Gaoual.

 

 

Les travaux seront réalisés par la Compagnie Chinoise d’Ingénierie (CGC) pour un coût estimé à 607 millions 519 mille 248 francs guinéens.

 

Cette route de 195 Km est parcourue actuellement entre 5 et 6 heures pour les véhicules 4x4 en saison sèche et plus pendant la saison hivernale.

 

D’après les études des techniciens des Travaux Publics et les experts chinois, trois grandes opérations doivent être entreprises pour ce tronçon, les cures des boues et mauvaises latérites, le déblayage et le remblai.

 

Le préfet de Gaoual, Souleymane Sow a défini les objectifs du conclave à travers un brillant exposé technique détaillé sur les 21 points répertoriés sur la RN Gaoual-Boké par les techniciens de l’entreprise chinoise CGC, et les dispositions à prendre.

 

Cette route, construite entre 1974 et 1976, est aujourd’hui complètement dégradée, et est devenue un casse-tête pour les usagers.

 

Le préfet de Koundara, Hassane Sanoussy Camara a, à l’occasion,  félicité le préfet de Gaoual pour son initiative, car, dit-il, cette route est vitale pour les deux préfectures et pour les recettes des douanes. Il a ainsi motivé tous les participants à soutenir le projet pour éviter que les deux préfectures ne soient coupées du reste de la Guinée au moment des grandes pluies.

 

 

 

Les deux préfets ont expliqué aux participants les charges actuelles qui pèsent sur l’Etat guinéen après deux ans du passage de la maladie de la fièvre hémorragique à virus Ebola affectant sérieusement l’économie du pays.

 

La rencontre a décidé, que toutes les parties prenantes se retrouvent, mardi, 26 avril prochain, pour le dépôt des différentes contributions.

 

Ainsi, après cette deuxième rencontre, les autorités des deux préfectures iront rencontrer les autorités à Conakry, pour un appui et un accompagnement de cette initiative.

 

La salle des conférences du Bloc administratif de la préfecture de Gaoual a servi de cadre  à cette rencontre entre  autorités préfectorales de Gaoual et de Koundara sous l’initiative du préfet de Gaoual, Souleymane Sow.

 

Etaient présents à cette rencontre les deux préfectures frontalières de Gaoual et Koundara, les syndicats des transporteurs des deux préfectures, les patronats, les représentants des Chambres de Commerce, les chefs de Lignes, Gaoual-Conakry, Gaoual-Banjul et les sages.

AGP