Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 873 invités et aucun membre en ligne

International

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les Ghanéens vont aux urnes ce 7 décembre pour élire leur nouveau président. Pour la course à la Flagstaff House - le palais présidentiel - sept candidats sont en lice, dont l’actuel chef de l’Etat John Dramani Mahama. Ce dernier est arrivé à la tête du pays en 2012 après la disparition de son prédécesseur John Atta Mills avant la fin de son mandat de 4 ans.

La course devrait surtout se jouer entre le président sortant, candidat pour le Congrès national démocratique (NDC), et le leader de l’opposition, Nana Akufo-Addo, du Nouveau parti patriotique (NPP),

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En Côte d'Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va reprendre ce lundi 28 novembre au tribunal d'Abidjan. Et les avocats de l'ancienne première dame, poursuivie pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, seront bien là. Alors que ceux-ci avaient décidé de boycotter les audiences, une médiation a permis leur retour.

Les avocats de Simone Gbagbo seront bien de retour sur le banc de la défense, mais ils restent très énigmatiques. L'ancienne première dame sera-t-elle là elle aussi ? « Vous verrez bien lors de l'audience », répondent-ils seulement.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Soudan est entré dimanche 27 novembre dans une série de trois jours de grève nationale. Le mouvement a été suivi. Plusieurs lieux emblématiques de la capitale Khartoum et de la ville voisine Omdurman, étaient déserts.

De nombreux magasins, cafés, restaurants du centre-ville sont restés fermés. Cette grève a été lancée pour protester contre la hausse de 30% des prix du pétrole et du diesel annoncée début novembre par les autorités. Une hausse qui a notamment entraîné une forte augmentation des prix, notamment des médicaments.

Spécialiste des processus séparatistes au Soudan et Soudan du Sud, Nathalie Coste explique que, après les manifestations passées, durement réprimées, la société civile a changé de stratégie : « Ce mouvement consiste tout simplement à rester chez soi, de ne pas aller manifester, de ne pas mener des émeutes. Et le but de cette grève générale, c’est de paralyser le pays. La police elle-même a fait des déclarations selon lesquelles il ne fallait pas être violents avec les citoyens, si de toute manière ils ne sont pas dans les rues », analyse cette doctorante en sciences politiques et relations internationales à Science-Po Paris.

Add a comment