Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 193 invités et un membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La ruée vers l’or dans la savane guinéenne ne reste pas sans conséquences sur l’environnement et la biodiversité d’une région proche des zones sahélo-sahéliennes.

L’exploitation irrationnelle des mines d’or constitue une grave menace à la survie des cours d’eau dans la région de Kankan.  Selon une enquête d’une ONG environnementale basée dans la région, près de 300 cours d’eau sont menacés de disparition d’ici à quelques années. L’ouverture des mines d’or sur les têtes de source d’eau est un facteur

aggravant de cette situation qui priverait dans quelques années de nombreuses communautés en eau douce.

 Selon l’ONG, plusieurs sources d’eau saisonnières ont disparu sous l’effet de l’action de l’homme sur la nature. La préfecture de Siguiri est la localité la plus touchée par le phénomène. Ces cours d’eau étaient jadis, sources de vie pour la population locale mais aussi des affluents  des grands fleuves tels que le Niger, le Milo et le fleuve Sénégal, qui font de la Guinée, le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest. Autres facteurs dégradant, l’ensablement des rivières sous l’effet de l’avancée du disert du Sahara vers  la région.

Aussi, les  constructions anarchiques  et surtout le dépôt sauvage d’ordures sur le lit des  rivières qui affecte dangereusement leur existence.

 Amadou Diallo