Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 249 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Réchauffement climatique: une «marche climatique» annoncée mercredi à Conakry. Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique dans le monde, plusieurs dirigeants se retrouvent pour parler de l’environnement aux États-Unis.

 C’est dans ce même d’ordre d’idée, que plusieurs organisations de défense de l’environnement en Guinée se donnent les mains pour engager des initiatives climatiques citoyennes u niveau local.

Ceci, pour attirer l’attention des gouvernants et des citoyens sur les menaces qui guettent le climat dans le pays. Ces activistes comptent appuyer la mobilisation citoyenne pour la grève climatique mondiale en Guinée du 20 au 27 septembre 2019.

 «Parmi ces initiatives, il est prévu une marche citoyenne le mercredi 25 septembre 2019. Le point de rencontre est fixé au niveau du  pont 08 novembre à 8 heures (TU). Les marcheurs partiront du pont 08 novembre  pour le carrefour de la Banque Centrale en passant par le port autonome de Conakry pour aboutir au palais du peuple », a expliqué Ibrahima Sory Youla, point focal de Global Climate Stricke.

 Pour ces activistes, l’heure est grave et c’est maintenant qu’il faut agir. « Il est nécessaire d’aller vers les énergies renouvelables. Il faut aller vers le mixge énergétique,  pour éviter le réchauffement climatique. À chaque fois que les dirigeants sortent des COP, ils restent dans l’inaction, ils ont du mal à prendre de bonnes décisions. Les effets climatiques affectent déjà plusieurs milliers de personnes à travers la planète, si nous n’engageons pas une transition  vers une énergie cent pour cent renouvelable on risque de se retrouver dans le trou », a-t-il prévenu.

 Il faut noter que ce genre de mobilisation a eu lieu dans 150 pays pour accompagner cette grève mondiale du climat.

 Diop Ramatoulaye