Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 426 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Parlant des intrigues politiciennes, Barack OBAMA disait en ces termes : « Il n’y a rien qui cloche dans notre pays. Ce qui ne va pas, c’est notre vie politique».

Cela est vrai et pourrait être illustré par la vie politique actuelle de notre pays (Guinée) dominé par des Hommes et des Femmes qui, au lieu de promouvoir le bien-être et la cohésion sociale, divisent et méprisent le Peuple.

Au Président de la République, Alpha CONDE, je voudrais dire ceci :
Dans un pays ou l’ethno stratégie a pris le dessus sur la volonté populaire, c’est une erreur de votre part d’affirmer publiquement que ‘’nous avons deux Guinée’’ et ce, quel que soit le contexte ou le sens. Sachant de quoi je parle, cette affirmation vient saper les efforts de cohésion populaire des patriotes mais aussi amener quelques sceptiques à rejoindre le camp des diviseurs.

Mr le Président, la politique perd toute sa crédibilité lorsqu’elle est basée sur du ‘’diviser pour régner’’.

Le leader politique et Président octogénaire que vous êtes, devrait penser à produire du bien-être populaire, du vrai changement en posant les bonnes bases pour la postérité et non de chercher à régner indéfiniment par la politique du diviser pour régner.

Si la politique nous permet de proposer, de se faire entendre et de se hisser au-devant de la scène, sachez Mr le Président qu’on ne peut unir tout un Peuple en faisant de la politique.
Mr le Président, si la politique est la pratique de l’idéologie, elle devient une théorie quand il s’agit de passer de l’ethnie à la Nation.

De ce fait, si vous tenez à unir les guinéens ou à produire du changement positif pour notre patrie, arrêtez de faire de la politique à tout bout de champ

et mettez-vous au travail et les patriotes vous accompagneront.
Vous êtes le Président et vous êtes mieux placé pour savoir qui peut obtenir du résultat dans ce sens, à moins que vous ayez perdu le sens du combat que vous menez depuis plus de quarante ans, placez toujours les gens à la place qu’il faut.

Tout ce qui vous donnera du pouvoir au détriment de l’épanouissement populaire doit être banni, à moins que vous ayez oublié votre ultime objectif et ce qui vous rend fort et vous gardera fort et très fort.
Ne placez pas des figurants ethno-stratèges à la tête de nos organisations (départements, services et institutions).

Quant aux compatriotes, je voudrais ceci :
Où que nous soyons, quoi que nous fassions et à chaque instant de notre vie, nous avons une obligation morale et sacrée de contribuer à la cohésion sociale et au renforcement de la Nation.
Désunis, nous offrons l’opportunité aux exploiteurs, mercenaires politiques de nous opprimer, piller toutes nos richesses et nous priver de notre aisance sociale.

Si un guinéen lambda ou un de vos proche vous montre son penchant ethnique pour essayer de trancher un problème d’intérêt public, demandez-lui de se référer du chemin indiqué : c’est-à-dire aux Peuple de Guinée dans toute sa diversité.

Faisons des interventions objectives et exhaustives si nous voulons, n’indexons pas une ethnie. Ne généralisons pas, traitons chaque sujet tel qu’il se présente et évitons de donner aux comportements et aux actions une connotation ethnique.

Développons et promouvons la cohésion sociale et les bienfaits du vivre ensemble, protégeons nos enfants des mentalités de vision et d’oppositions ethniques.

Créons chez chacun, le niveau d’émulation nécessaire pour qu’il contribue au niveau le plus élevé possible à la cohésion globale de la nation.
Définissons un plan pour élever et faire remonter la pente aux ethno stratèges trainards et diviseurs.
Donnons à chacun la chance de faire ce qu’il aime et est capable de faire le mieux et justement.
En tout état de cause, sachons que nous ne pouvons pas être heureux et avoir le bonheur dans la division.

Cheick Oumar TRAORE
Secrétaire générale du PLP
622 331 408 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.