Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 209 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Après le Front Nationale pour la défense de la constitution, les brassa rouges, les gilets rouges, un autre mouvement contre le troisième mandant vient de naitre, ‘’ DEGAGISME’’ C’est à la maison de presse qu’il vient de faire sa première conférence, à sa tête M. Mohamed Fito Diakité. Il appelle aux jeunes guinéens à barrer la route au troisième mandat qui pointe à l’horizon. 

« Nous disons non Au troisième mandat, pour des raisons simples. Du point de vue constitutionnelle, les articles 27 et 154 de la constitution fait mention : le président Alpha Condé ne peut en aucun cas briguer un troisième mandat, ni changer ou modifier la constitution.

La loi donc reste intangible. Du point du vue de la lutte contre la corruption et de détournement de dénier publics, depuis 2011, jusqu’à nos jours, c’est seulement un seul cas de Paul Moussa Diawara et Cie qui sont victimes de cette nouvelle gouvernance là, et nous savons tous des différents détournements qui se passent dans ce pays. A-t-il entamé le président du mouvement.   

Les détournements et les corruptions ont atteint leurs paroxysmes. dit-il, Au niveau des promesses nous avons constaté dans les discours du président au siège du RPG et à l’intérieur du pays, partout où il va, il promet. Et d’ailleurs poursuit-il, on l’appelle aujourd’hui ‘’PAPA promesse’’ même les jeunes collégiens quand vous les demandés qui est Alpha ?  Ils vous diront : Ah ! C’est ‘’PAPA promesse’’. Il a promu l’industrialisation du pays, jusqu’à maintenant 2020, second et dernier mandat où en est-on ? 

« Je vous donne juste quelques exemples sur le secteur de la santé : dans ce secteur, il y a eu 20 promesses dont 8 qui s’inscrivent dans le programme de la gouvernance 2015-2020, 6 issues de la politique général du premier ministre d’alors, sur ces 20 promesses, c’est seulement 20% qui sont réalisé soit 4/20.  45% ont connues un début d’exécution mais qui n’ont jamais vu leurs termes, sur les mines, il y a eu 9 promesses dont deux réalisés, où est aujourd’hui air Guinée cargo ? Où sont les usines de la transformation de la pomme de terre ? Où sont les usines des montages des tracteurs, et des camions ? S’est-il interrogé.  Et par ailleurs, il ajoute

« La justice est moribonde, on a enregistré plus de 100 personnes tuées issus des différentes manifestations.  La loi autorise l’opposition à manifester librement. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a aucune enquête, on aujourd’hui aucun coupable.  Où on va ? Donc, en aucun cas nous ne pouvons accepter que ce régime continu à nous gouverner » a martelé M. Mohamed Fito Diakité

Les sirènes révisionnistes qui sont parmi nous, surtout ceux qui se font appeler ‘’Bilal’’ Abram Lincol disait : ‘’que la démocratie c’est pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple.’’  Chers amis, chers guinéens, il est temps qu’on se mobilise tous derrière une idée pour faire barrage devant cette imposture qui se pointe à l’horizon. » A-t-il conclu.

Ngassimou Diallo