Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 371 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

A l’occasion de l’assemblée générale de l’UFR de ce samedi, 22 juin 2019, Mohamed Tall, ex-ministre de l’Elevage, a particulièrement accusé la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de manœuvres tendant à faciliter un troisième mandat au président Condé.

Pour le directeur du cabinet du président de l’UFR, toutes les acrobaties du gouvernement, en complicité avec l’instance électorale, visent à permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat, en offrant au camp présidentiel une majorité lors des législatives à venir.

 «La voie référendaire qui a été explorée dans un premier temps est émaillée de difficultés, les partisans de la nouvelle constitution se rendent bien compte que c’est une voie qui sera difficile. Ils sont en train d’envisager autre chose avec la complicité de la CENI. Ils envisagent de tripatouiller le fichier afin que le président puisse avoir les 2/3 à l’Assemblée pour faire l’économie du référendum et adopter la nouvelle constitution au niveau de l’Assemblée », a-t-il souligné

 On est en train de créer une voie informelle, poursuit-il, en dehors de ce que la procédure prévoit, vers quelque chose que nous refusons complètement. « Le fichier a été audité, on s’est mis d’accord qu’il n’était pas bon et qu’il y avait un certain nombre de recommandations à mettre en œuvre. 

On ne peut pas nous dire qu’après tous ces efforts-là, on va mettre tout ça à côté. La société Innovatric…, tout le monde a dénoncé cette société. C’est la société qui a fourni le logiciel à G-malto avant 2015 et c’est ce qui a créé le doublon dans le fichier, on ne peut pas ramener ça encore», a-t- il conclut.

Cette conclusion de Mohamed Tall renforce les accusations de Sidya Touré qui, à l’assemblée générale précédente du parti, accusait la CENI de manœuvrer avec le pouvoir pour confier en catimini à la société Innovatric en Guinée.

Alpha Amadou Diallo