Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 638 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La consultation chez le Premier ministre de transport sous l’instruction de M. le chef de l’Etat, se poursuit, ce matin c’était le tour du ministre de transport El hadj Aboubacar Sylla, à la sortie de cette entretien, le ministre n’est pas allé au dos de la cuillère pour exprimer devant les journalistes son soutien au président de la République pour la nouvelle constitution.

Interroger pas les journalistes sur son entretien avec le PM : « Nous avons dit qu’en tant que Guinéen, nous sommes gênés d’être géré depuis 9 ans par une constitution qui n’a aucune forme de légitimité, qui n’est pas l’émanation du peuple de Guinée, qui en aucun cas n’a été soumise à l’onction populaire.   Nous voulons d’une constitution qui soit dotée par voit référendaire et qui soit l'expression de la volonté du peuple de Guinée. La constitution comme on le dit : ‘’c’est la loi des lois, c’est le meilleur des lois, c’est un contrat social qui uni des personnes qui vivent dans le même pays et qui ont donc en commun : un passé, un présent et un avenir,’’ il est donc important que ces personnes se mettent d’accord sur les principes sur les règles sur les institutions qui les gèrent, ce qui n’est pas le cas pour la constitution actuelles » A souligné le ministre de transport

Donc la nécessité de changé de constitution dit-il, nous semble tellement évidente que nous ne nous comprenons pas ces contradictions qui s’observent aujourd’hui dans la cité,

Par ailleurs : « A l'usage nous avons fait le constat, tous que cette constitution présente de sérieuse lacunes, de sérieuses contradictions, des grandes omissions et qu'il faut donc la remettre à jour. C'est ça l'exercice que nous avons proposé au PM et à son équipe, c'était de traduire au président de la République la volonté de l'UFC d'aller effectivement vers un référendum qui nous permette de nous doter une autre loi fondamentale, qui soit l'émanation du peuple de Guinée, qui prenne en compte nos préoccupations actuelles. » A souhaité le président de l’UFC et qui enchaine dans la même rengaine 

« Donc qu'elle soit remise à jour et qu’elle puisse être le texte fondamental qui va régir la vie de tous les guinéens. Mais nous avons ajouté ceci, c’est qu'en changeant de constitution, on change la République. Et pour changer de République, il faut que beaucoup de chose change dans notre pays. Il ne s'agit pas changer de constitution pour changer de constitution. Il s'agit de changer de constitution pour prendre un nouveau départ. »

 Pour le ministre de transport le pays doit prendre un départ à l’occasion de cette nouvelle Constitution. « Nous devons améliorer la qualité de notre gouvernance. Nous devons lutter plus efficacement contre la corruption, le communautarisme, l'insécurité, l'injustice dans notre pays. Et je crois que cela une occasion que les guinéens ne doivent pas rater pour aller vers un mieux-être ou bien aller vers une nouvelle République plus juste et aller vers un État plus proche des populations, assurer le développement … » A t – il conclut.

Alpha Amadou Diallo