Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 447 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les accrochages enregistrées cet après-midi, entre forces de l’ordre et partisans du FNDC enregistre déjà un mort. Alpha Souleymane Diallo, élève en 9ème année, âgé de 16 ans a reçu une balle à Hamdallaye, un quartier situé en haute banlieue de Conakry.

 « Nous sommes en train de glaner des informations sur le bilan de la marche. Mais pour le moment, il faut retenir qu’il y a eu un cas de mort par balle et plusieurs blessés. La victime s’appelle  Alpha Souleymane Diallo », confie Abdoulaye Oumou Sow, porte-parole du FNDC.

Sur « la répression de la marche », Aliou Bah, leader du Mouvement démocratique libéral (MoDeL), également membre du FNDC dénonce une

« agression sauvage des agents de sécurité ».

« Nous avons été attaquée et pulvérisé de gaz lacrymogène. Nous avons été momentanément étouffés », rouspète Aliou Bah.

Le président de l’Union des forces républicaines (UFR) qui avait pris part à cette marche, lui, a été obligé de quitter son véhicule.

« Les forces de l’ordre ont tiré du gaz lacrymogène sur mon chauffeur. Mon cortège était particulièrement visé », déclare l’ancien Premier ministre, avant d’accuser le nouveau ministre de la Sécurité, Damantang Albert Camara d’avoir pour mission « l’élimination physique d’opposants ».

Il faut noter que les échauffourées se poursuivent sur la route le Prince.

Sadjo Diallo