Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 293 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’opposition républicaine a indiqué lors d’un conclave hier jeudi 25 février au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg)
qu’elle manifestera très prochainement si le pouvoir de Conakry ne se manifeste pas pour satisfaire ses revendications. Au nombre desquelles, il y a le nouveau report de la date des élections locales à octobre prochain. Alors qu’il était censé se tenir en juin, après l’échec de la date du premier trimestre de 2016.
Un report que  l’opposition qualifie d’une grave violation de l’accord politique inter guinéen du 20 août 2015 qui a été signé par la mouvance et l’opposition sous l’égide de la communauté internationale. «Nous  estimons que les dispositions de cet accord doivent être à tout point respecter », a ainsi rapporté, le porte-parole  Aboubacar Sylla.

L’opposition exige également la restructuration totale de la Céni qu’elle juge inféodée au pouvoir de Conakry, et  le toilettage du fichier électoral. Ce n’est pas tout.  «Nous exigeons  du gouvernement la baisse effective du prix du carburant (8009FG, prix actuel, Ndlr) conformément  à son engagement dans un autre accord social qu’il a violé, celui d’adopter le principe  de flexibilité des prix du carburant à la pompe  sur le marché mondial. Nous avons faire en sorte que, par des manifestations, des différents lobbyings, également le recours à la loi,   le gouvernement arrive à accéder aux revendications du peuple de Guinée.  Nous excluons pas du tout de reprendre les manifestations si nos revendications ne sont pas satisfaites», menace M. Sylla.


Ben Youssef