Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 348 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

CONAKRY- C’est la toute première réaction de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée après la mort d’un des garde-corps de Cellou Dalein Diallo. Par la voix de son vice-président, le Dr Fodé Oussou Fofana, l’UFDG a annoncé une plainte contre l’Etat guinéen et le Ministre de la justice Maître Cheick Sako.

« Nous allons nous retrouver dans les meilleurs délais et nous attaquerons en justice l’Etat guinéen et le Ministre de la justice Maître Cheick Sako, pour abus de pouvoir et détention abusive entre autres » a annoncé le chef de file des Libéraux Démocrates.

« Nous allons déposer une plainte au niveau de la justice guinéenne, et si elle ne prospère pas, nous nous tournerons vers les juridictions sous régionales » poursuit le parlementaire.

Mamadou Saidou Bah, âgé de 58 ans, est décédé ce mardi matin à l’hôpital Ignace Denn. Il faisait partie des 20 agents de sécurité de l’UFDG qui avaient été arrêtés au lendemain de l’assassinant du journaliste El hadj Mohamed Koula Diallo. La mort de Mamadou Saidou Bah est intervenue cinq jours seulement après les accusations portées contre le Ministre de la justice par l’UFDG. La formation politique dirigée par l’ancien Premier Ministre Cellou Dalein Diallo avait accusé le Ministre de la justice d’avoir orienté les enquêtes vers un seul camp.

« A moins que Monsieur Alpha Condé ne soit complice des agissements de son Ministre de la justice, il doit le débarquer. Maître Cheick Sako est incompétent, il ne doit pas reste

r plus longtemps à la tête de ce département. Comment peut-il expliquer le fait que pendant plus de trois mois, que la justice ne soit pas en mesure d’identifier le coupable de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo ? » s’interroge le vice-président de l’UFDG.

Le Dr Fodé Oussou Fofana a rappelé par ailleurs que ce sont 67 morts qui ont été « tués » dans ce qu’il qualifie d’arbitraire et d’injustice depuis l’arrivée au pouvoir du Président Alpha Condé.

 

Africaguinee.com