Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 143 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La fonde au sein de l’opposition républicaine contre es conclusions de l’accord politique signé le  12 octobre dernier  par les acteurs sociopolitiques guinéens, continue de plus belle. Et Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition en aura marre. Et il l’a fait savoir mercredi dernier sur une radio locale.

 

‘’Depuis que nous avons accueillis  certains leaders politiques  entre guillemet qui ont œuvré pour le triomphe de la mouvance présidentielle, mais qui n’ont pas eu leur part du gâteau. Et par dépits, ils ont rejoint l’opposition, nos plénières sont devenues  très pénibles à cause des querelles de personnes,  des invectives etc ’’ s’est défoulé M. Syalla. 

Selon lui ces frondeurs devant l’eternel ne respectent les décisions prises de façon consensuelle au sein de l’oppsition.    Comme ce fut le cas , narre-t-il, lorsque lors du dialogue politique passé ‘’nous avons désignés notre délégation qui devait être composée de cinq personnes, alors que nous sommes au moins une quinzaine de partis politiques de l’opposition républicaine, Elhadj Cellou Dalein Diallo a mis place certains critères pour désigner les  cinq membres. Donc, les cinq membres ont été désignés. Mais les fameux frondeurs nous ont dit qu’ils ne sont pas d’accord, qu’il faut qu’ils fassent tous partie de la délégation’’, raille-t-il. 

Et d’ajouter : ‘’Elhadj Cellou Dalein leur a dit ‘mais on est quinze, il faut un choix’. Ils ont dit ‘non’, qu’ils n’étaient pas d’accords sur le choix qui a été fait. Arrivé au Palais du peuple, nous avons trouvé qu’ils ont occupé nos places dans la salle. Il a fallu qu’ils soient sortis manu militari par les services d’ordre du palais du peuple,   pour qu’on puisse y accéder’’. 

Pour le porte-parole de l’opposition, il y a un besoin d’éclaircissement. ‘’On ne peut pas continuer comme ça’’, dit-il.     

Ben youssef