Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 322 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Kankan, Général Mohamed Garhé poursuit sa tournée de prise de contact avec les administrateurs territoriaux et les populations de sa sphère géopolitique, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de Kankan.

 

 

Le gouverneur de Kankan était jeudi, 22 décembre 2016, dans la préfecture de Siguiri, 4ème étape de sa première tournée, après celles de Kérouané, Kouroussa et Mandiana.

 

Dans sa ville natale (Siguiri), Général de la Police, Mohamed Garhé a conféré avec la population urbaine mobilisée sur les questions d’ordre social, économique, politique et sécuritaire.

 

Avant de s’entretenir avec la population, le gouverneur a tenu à s’acquitter d’un devoir, c’est celui de rendre une visite de courtoisie au doyen de la ville, colonel Fodé Magassouba, entouré de son collège de conseillers.

 

Dans ses propos, le Soti Kèmö (Doyen) de Siguiri a exprimé son profond regret fasse aux actes de violence enregistrés ces temps-ci dans sa ville, violences qui ont entrainés des morts d’homme. «Plus jamais ça à Siguiri», a souligné le patriarche.

 

Au meeting, après le souhait de bienvenue du président de la Délégation Spéciale (DS) de la Commune Urbaine (CU), Sékou Magassouba, le préfet de Siguiri, El hadj Ibrahima Kalil Kéita a indiqué, qu’une grosse épine pique dans les pieds des siguirika (habitants de Siguiri) et qui risque de les empêcher de marcher, si elle n’est pas enlevée.

 

Selon le préfet, «cette épine c’est la violence qui se manifeste sous deux principales formes, qui sont les conflits domaniaux relatifs au partage des terriens et concession en héritage et les terres cultivables. La deuxième forme de violence, ce sont des assassinats crapuleux. On se réveille le matin en voyant sur la route le cadavre d’une personne comme le cadavre d’un poulet. Chacun devient son propre juge et se venge à tort ou à raison».

 

Face à toutes ces tristes réalités le nouveau gouverneur de la RA de Kankan, Général Mohamed Garhé, en sa qualité de fils ressortissant de Siguiri n’a pas été tendre avec ses parents. «Qui aime bien, châtie bien». Il leur a tenu le langage de la vérité qui rassemble, qui unit et qui réconcilie.

 

Général Mohamed Garhé a dit : «C’est Siguiri et tout Siguiri qui est le gouverneur de la RA de Kankan». A ce titre, il a invité la population à mettre fin à la violence, à respecter les décisions de justice, à ne  pas ce rendre justice et de continuer à soutenir les idéaux de paix et de développement du chef de l’Etat.

 

Il a alors demandé à la population de regarder désormais dans la même direction, qui est celle du développement dans la paix et la concorde sociale.

 

Le gouverneur a, par ailleurs fustigé certains comportements. «Aujourd’hui à Siguiri, l’homme est devenu un loup pour l’homme, pour reprendre les propos du préfet de Siguiri. Cela doit cesser immédiatement», a martelé Général Garhé, condamnant, sur toutes les formes, les mensonges et la paresse, tout en mettant un accent sur l’éducation de la jeunesse.

 

Avant de quitter la préfecture de Siguiri pour Kankan, chef-lieu de la RA, Général Mohamed Garhé, en compagnie des membres de sa délégation et des autorités préfectorales et communales, s’est rendu dans les trois familles endeuillées, victimes des actes de violences enregistrés ces derniers temps dans cette localité, notamment deux personnes lynchées et brûlées, et une autre poignardée. A ces familles lourdement éplorées, le gouverneur de Kankan a transmis les sincères condoléances du président de la République.

AGP