Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 378 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les travailleurs de la société de transport Albayrak (S.A) étaient en grève ce Lundi, 16 août 2021. Ils exigent une augmentation de leurs salaires à hauteur de 100%, l’immatriculation de l’ensemble des travailleurs à la caisse nationale de sécurité sociale, la signature de contrat de tous les travailleurs et aussi le départ de la directrice de la communication de la Société. Joint par téléphone par un reporter de Ramatoulaye.com ce matin, le secrétaire général du syndicat des travailleurs explique les calvaires de travailleurs.  

« Les travailleurs souffrent beaucoup, nous ne reculons pas parce c’est des revendications qui sont nobles, ces travailleurs-là, sortent sous la pluie et rentre sous la pluie, ils n’ont même pas des imperméables (Manteau). On n’ose pas venir en retard, quand tu viens en retard, on te pointe ‘’retard’’, si tu fais une heure de retard on met ‘’absent’’ devant votre nom et vous serez …à la fin du mois. Donc c’est par rapport à toutes ces préoccupations là que nous avons jugé utile de lancer un préavis de grève, et aujourd’hui nous sommes officiellement en grève, selon le code de travail », a-t-il expliqué, pour suivant notre interlocuteur égrène les points de revendication dont le départ de la directrice.

« Nous revendiquons l’augmentation du salaire à hauteur de 100%, parce que nous sommes très mal payés. Nous demandons aussi la signature du

contrat du travail pour l’ensemble des travailleurs. Le troisième point nous demandons l’immatriculation de l’ensemble des travailleurs au niveau de la caisse nationale de la sécurité sociale et le dernier point, nous demandons le départ de Madame Janan la directrice. Parce qu’elle maltraite les travailleurs au sein de cette entreprise : elle crie sur les travailleurs, elle offense, elle n’a aucun respect envers les travailleurs. Nous sommes rentrés en contact avec le central USTG, là, où nous sommes affiliés. La centrale a pris toutes ses dispositions pour appeler l’inspection du travail et le conseillé du ministre m’appelé. Je l’ai détaillé toute la situation, ils sont en train de prendre des dispositions pour nous rétablir dans nos droits », a fait savoir Aboubacar Mariam Fofana le secrétaire général du syndicat.

Selon Fofana secrétaire général de syndicat des travailleurs, il y a une trentaine de personnes qui sont arrêtés « il y a eu beaucoup d’arrestation à cause de nos revendications, il y a plus de 30 personnes, mois je suis en fermé dans mon bureau, ils ont tenté d’offenser mais ils n’ont pas osé, nous demandons à nos patrons de nous prendre aux sérieux, de satisfaire nos revendications », a-t-il conclut

Aissatou Diallo pour Ramatoulaye.com