Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 247 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le projet «Amélioration des services de lutte contre le paludisme dans les zones hyper et holo-endémiques de Guinée» a été officiellement lancé, mardi, 04 septembre 2018, dans la préfecture de Kindia, sous la présidence de madame le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Kindia, Sarangbè Camara, a suivi le correspondant préfectoral de l’AGP sur place.

L’occasion a été mise à profit par les organisateurs pour indiquer : «En Guinée, le paludisme sévit à l’état d’endémie stable à recrudescence saisonnière longue de 06 à 08 mois, avec 100 à 400 piqures infectantes par homme et par an.

Il constitue, aussi, la première cause de consultation (34%), d’hospitalisation soit (31%) et de décès (14%) dans les formations sanitaires publiques, tous âges confondus».

Dans le souci, donc, d’éradiquer le paludisme en Guinée, l’ONG, Plan International Guinée (PIG) a, depuis 2015, bénéficié successivement de subvention du Fonds Mondial, NFM1 et NFM2, comme sous récipiendaire, pour la lutte contre le paludisme dans son volet «Prévention dans les zones endémiques (holo et hyper)» du pays, pour une durée de trois (03) ans, chacune avec Catholic Relief Service (CRS) comme récipiendaire principal.

«Il vise à contribuer à la mise en œuvre du Plan Stratégique National (PSN) 2013-2017, afin d’atteindre la couverture universelle des interventions de lutte contre le paludisme», a-t-on projeté.

Durant 04 jours, la quarantaine de participants mobilisée dans un réceptif hôtelier de Kindia, va débattre des thématiques comme, «Présentation du projet», «Les stratégies de stockage et de distribution de MILDA», «Introduction à une nouvelle stratégie du projet palu…».

Dans son discours, madame le gouverneur de la RA de Kindia, Sarangbè Camara a invité à la mobilisation pour lutter contre le paludisme.

«Je suis convaincue, que le présent projet, dont nous procédons au lancement, aura un impact positif sur la santé de nos populations en général, celle des enfants et des femmes enceintes en particulier. Toute chose qui permettra aux familles, d’économiser les frais de multiples ordonnances, en vue de faire face à d’autres besoins vitaux.

C’est pourquoi, j’invite tout le monde, les administrateurs territoriaux, les élus locaux, les leaders religieux, la Société Civile (SC) et les services de Santé, à se mobiliser pour la réussite de ce projet».

Pour sa part le directeur pays de l’ONG, PIG, Johnson Bienaimé a rappelé les bénéficiaires du projet : «Le projet va cibler la base pyramide sanitaire qui correspond à une intensification des actions au niveau des communautés, villages et ménages où plusieurs enfants continuent à mourir sans être vus par un agent de Santé qualifié.

C’est pourquoi, les agents communautaires doivent être disponibles, outillés et capables de véhiculer les messages qu’il faut, et surtout bénéficier d’une bonne supervision des Centres (CS) et Postes de Santé (PS).

Les parents doivent connaitre et avoir des comportements clés nécessaires pour la bonne santé de leurs enfants».

Il faut préciser que le projet d’amélioration des services de lutte contre le paludisme est un ensemble de mécanismes qui consiste à éradiquer le paludisme en Guinée d’une manière générale, et particulièrement dans les Régions de N’zérékoré et de Kankan, qui constituent les zones les plus touchées par l’épidémie du paludisme.

A noter, que la fin de cette rencontre est prévue pour vendredi, 07 septembre, à Kindia.

AGP/06/09/018 TS/ST