Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 350 invités et un membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Quatre astéroïdes géocroiseurs encore classés comme étant “potentiellement dangereux” sont passés près de la Terre hier (1er octobre). Bien que les roches spatiales n’aient pas été assez proches de notre planète pour causer le moindre dommage, trois des astéroïdes n’ont été découverts que quelques heures à peine avant qu’ils ne passent au plus près de la Terre, ce qui nous aurait laissé très peu de temps pour nous préparer à une intervention d’urgence en cas de risque de collision.

Le premier astéroïde, 2019 SM8, a été découvert par des astronomes de l’observatoire du mont Lemmon, en Arizona, le lundi 30 septembre. Il a survolé la Terre hier à environ 13h56 GMT, selon la NASA. À sa distance la plus proche, il se situait à environ 159’000 km de notre planète, soit un peu moins de la moitié de la distance moyenne entre la Terre et la Lune. La NASA a estimé que l’astéroïde mesurait environ 4.8 mètres de diamètre, soit environ la taille d’un SUV.

Un peu plus d’une heure plus tard, un autre astéroïde (2019 SE8) s’approchait également de la Terre, mais à une distance

un peu plus grande. Ce dernier a été découvert pour la première fois également par l’observatoire du mont Lemmon, quelques heures seulement avant de passer au plus près de nous le 1er octobre, aux alentours de 15h12 GMT.

À sa distance la plus proche, 2019 SE8 se trouvait à environ 1.1 million de kilomètres de la Terre (soit presque trois fois la distance moyenne Terre-Lune). Il ne représentait donc pas une grande menace. L’astéroïde 019 SE8 est un peu plus gros que le dernier astéroïde et la NASA estime qu’il mesure environ 14 mètres.

Plus tard dans la soirée, un autre nouvel astéroïde, 2019 SD8, est passé à environ 532’000 km de la Terre (cette nuit), à 02h29 GMT (soit 04h29 heure française, le 2 octobre). Ce rocher spatial a quant à lui été découvert par le Catalina Sky Survey à Tucson, en Arizona, seulement un jour avant de passer au plus près de la Terre. D’une largeur d’environ 12 mètres, il fait la taille d’un autobus urbain.

Sur le même sujet : Les agences spatiales internationales prévoient d’envoyer un vaisseau spatial s’écraser contre un astéroïde

2018 FK5 est le seul astéroïde géocroiseur que la NASA connaissait déjà bien avant son arrivée. Il est également le plus éloigné des quatre : il est passé à plus de 5 millions de km hier soir à 22h56 GMT (20h56 heure française, le 1er octobre). L’astéroïde, faisant 7 mètres de diamètre, avait également été découvert deux jours seulement avant son passage près de la Terre, en mars 2018.

Bien qu’aucun de ces astéroïdes ne risquait d’entrer en collision avec notre planète, la NASA les classe toujours comme “astéroïdes potentiellement dangereux”, car ils pourraient encore constituer une menace à l’avenir, lorsque leurs orbites se croiseront à nouveau avec celle de la Terre.

La NASA et d’autres institutions à travers le monde scrutent activement le ciel à la recherche d’astéroïdes potentiellement dangereux, recherchent activement des moyens efficaces pour arrêter un tel objet cosmique et élaborent un plan d’intervention en cas d’urgence, afin d’aider l’humanité à mieux se préparer aux astéroïdes menaçants.

Ci-dessous, une récapitulatif vidéo de la trajectoire de l’astéroïde 2019 SM8, qui n’est passé qu’à 159’000 kilomètres de nous :

Julien Claudet  Espace & Astrophysique

COUVERTE SUR LA LUNE : UN ASTÉROÏDE DE 250 KILOMÈTRES DE DIAMÈTRE EST À L’ORIGINE DE LA MER DES PLUIES !L’ASTÉROÏDE QUI VIENT DE PASSER À CÔTÉ DE LA TERRE EST SI ÉNORME QU’IL POSSÈDE SES PROPRES LUNES