Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 214 invités et aucun membre en ligne

Politique

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
À l’issue d’une négociation très serrée, sous la conduite du ministre d’Etat,  Tibou Kamara, entre le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée et le gouvernement, l’on assiste à un retour à la case départ.
La base du SLECG rejette l’offre de promesses faite par l’exécutif guinéen, celle de payer les 40% progressivement, entre mai 2018 et février 2019.
Réunis en assemblée générale à son siège, ce samedi, les enseignants ont rejeté ces promesses dont rien n’indique qu’elles seront tenues par ce pouvoir, notoirement connu pour la faiblesse de ses engagements.
Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cérémonie de clôture du projet de renforcement de l'offre des services de santé dans les districts sanitaires victimes d'Ebola de la région de Nzérékoré 

Dans le cadre de la clôture du projet de renforcement de l'offre des services de santé dans les districts sanitaires victimes d'Ebola de la région de N'zérékoré, l’Ambassadeur du Japon en Guinée, son Excellence Hisanobu Hasama a procédé à la présentation symbolique des échantillons de médicaments et kits médicaux distribués dans les 77 centres de santé de la région sanitaire de Nzérékoré au Secrétaire Général du Ministère de la Santé, Dr Sekou CONDE, en présence de l’Ambassadeur de la Guinée au Japon Son Excellence M. Senkoun SYLLA et du Représentant de l’UNICEF en Guinée M. Marc Rubin. La cérémonie s’est déroulée dans les locaux du Ministère de la santé ce vendredi 09 Mars 2018 à 9h.

Add a comment

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
Tout mandat électif étant synonyme de confiance, que l’ex président de la Cour constitutionnelle a perdue auprès de ses pairs, sa destitution, il y a deux jours, à l’issue d’une plénière, semble avoir été consommée.
Kèlèfa Sall a été poussé à se mettre en porte-à-faux  avec la loi. Il a mordu à l’hameçon, en organisant le fameux tirage au sort au mépris du règlement intérieur, qui, dans la pyramide des normes juridiques, est un texte explicatif de la Constitution et des lois organiques qui gouvernent ladite Cour.
Add a comment