Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 336 invités et un membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Mai 2019 Journal Evasion du 18 Mai 2019 Journal Espace du 17 Mai 2019

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En 2014, la croissance économique est plus faible que prévue, estimée à 0.6 % (contre un objectif initial de 4.5 %), en raison de l’épidémie d’Ebola.

 

Malgré la mise en place, en janvier 2014, du nouveau Parlement qui marque la fin de la transition, les tensions politiques persistent.

Le coût social de la stabilisation macroéconomique s’est aggravé avec Ebola, qui a dégradé les conditions de vie des populations les plus vulnérables et réduit davantage les chances d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ECONOMIE: "2014 est l’année de la croissance en Guinée", selon la mission FMI / Banque Mondiale

Au cours de la conférence de presse qu’il a donnée à la fin de la mission, le chef de la mission conjointe FMI/ banque Mondiale, Harry Snock, a indiqué: « l’année 2013 a été difficile pour l’économie guinéenne. Les chocs miniers et politiques ont entrainé le ralentissement de la croissance de 3,8 pourcent en 2012 à 2,5% en 2013. En dépit de l’environnement difficile, le gouvernement a maintenu la stabilité macroéconomique ». « La politique monétaire a également été conduite de façon prudente. Ces politiques ont permis de ralentir l’inflation à 101/2 à fin 2013 (comparé à presque 13% un an plus tôt) dans un contexte de bonne couverture des importations par les réserves internationales et de stabilité du taux de change », a-t-il lancé. En effet, partie en fin 2010 d’une économie exsangue ... 23:17 21-1-2014

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...