Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 475 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Président de la ligue pour les droits et la démocratie en Afrique (LIDDA) était l’invité spéciale de FIM FM ce mardi 07 septembre, il s’exprimait sur le coup de force qui a conduit au renversement du régime d’Alpha Condé. Pour Mamadi Kaba ce coup de force est salutaire dans la mesure ou s’il n’y avait pas ce coup d’Etat peut-être quelque chose d’ahurissant pourrait se produire. Pour une transition réussie selon lui, une année suffi à condition que les acteurs politiques taisent leurs divergences et se mettent ensemble avec la société civile pour accompagner la transition.

Interview.

Bonjour M. Kaba : comment vous pouvez expliquer qu’Alpha Condé soit isolé au point pratiquement en trois jours qu’on puisse perpétrer un coup d’Etat contre lui ? :

« Le coup d’Etat n’est pas préparé en trois jours. Vous le savez mieux que moi depuis avant le double scrutin, des bruits couraient, il y avait des inquiétudes, des préoccupations, il y avait un blocage. Un blocage. Tout a été fait pour que le président évolue dans le sens de la décrispation, mais malheureusement ça n’a pas été le cas. Il y avait de blocage, il y avait des frustrations, il y avait des humiliations. Des leaders importants sont privés de liberté de mouvement, des leaders de la société civile en prison ; des rapports accablants à travers le monde contre la Guinée, finalement le président était tout seul avec ses amis.

Le peuple vivait sa frustration. Il était évident qu’en pareil situation, un coup d’Etat militaire n’est pas du tout évitable parce que l’armée doit avoir peur la réaction du peuple. Une fois que l’armée comprend que le peuple est désabusé ; que le pouvoir est affaibli et

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Face aux tristes évènements qui se sont en chainés en Guinée, ce 06 septembre 2021 et qui ont conduit au renversement de régime d’Alpha Condé, par le comité national pour le rassemblement et de développement (CNRD) mené par le lieutenant-colonel Mamadi Doumbouya. Comme il fallait s’attendre, les réactions se fusent de partout. Pour sa lecture de fait, Sékou Koundouno responsable stratégique et de la planification exilée au Sénégal puis en France depuis plusieurs mois, joint par téléphone par nos confrères de FIM FM ce lundi, 7 septembre tire à boulet rouge sur le régime d’Alpha Condé, et soutien se renversement est un achèvement d’un travail qui a été mené par le FNDC depuis 2019.

Par sa voix, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) annonce que : dans les jours avenir, il fera un mémorandum d’orientation et de perspectives aux patrons de la transition. Alors il met en garde « s’il devis les lignes directives…, il nous trouvera sans doute sur son chemin… le FNDC sera là pour dégainer à tout moment », a-t-il averti. Interview.  

Bonjour M. Koudouno ; Est-ce que à votre point de vue ce qui est arrivé n’était pas prévisible ? est-ce que ce coup d’Etat, on ne le voyait pas venir inévitablement en Guinée ?

Oui ! au niveau de la coordination du FNDC déjà aux allant tour du 4h-5heures les dispositifs étaient en alerte. On suivait de près l’évolution à travers les contacts à Conakry et dans nos différentes ramifications. Tout cela était prévisible dans la mesure ou le dictateur guinéen menait un pouvoir à la fois illégal et illégitime. Comme vous le savez son obsession à briguer vaille que vaille et par tous les moyen un troisième mandat en contradiction avec le texte statutaire de mai 2010 le mettait complètement dans une illégalité systématique.

Le FNDC à l’intérieur comme à l’extérieur n’a pas manqué d’informer la communauté internationale de mener une panoplie de stratégie et de plaidoyer de lobbying mais aussi en mobilisant les Guinéens dans la rue. C’est pourquoi je profite de cet instant pour saluer beaucoup d’entre vous, qui sont inscrit dans la logique des journalistes prodémocratie qui à un moment donné pris le risque sur eux-mêmes au prix de leurs vies à défendre les principes cardinaux. En claire ce n’est pas une surprise au niveau du FNDC et de beaucoup de Guinées. On avait le primeur. On a suivi l’évolution de bout en bout. et voilà la prise de pouvoir a été effectué par la junte piloté par lieutenant-colonel Doumbouya ….

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...