Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 376 invités et un membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos


Journal RTG du 14 Sept. 2019 Journal Evasion du 12 Sept. 2019 Journal Espace du 09 Sept. 2019

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Une station de radio populaire en Zambie a annoncé qu’elle ne jouerait plus de musique sud-africaine pour protester contre les attaques xénophobes qui se déroulent en Afrique du Sud.

« Hot FM cessera de jouer de la musique d’artistes sud-africains sur nos ondes jusqu’à nouvel ordre », a annoncé la chaîne dans un communiqué publié sur Facebook.

« Tous les pays africains, qu’ils soient ou non en première ligne, se sont rangés aux côtés de notre parent sud-africain pendant les moments difficiles et ont adopté ensemble

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La loi des finances rectificatives vient d’être adoptée par les parlementaires guinéens. Cependant  l’exécution au 30 juin du budget 2019 révèle la persistance de dysfonctionnements graves qui méritent un éclairage approfondi, car reflétant les maux dont souffre la gouvernance économique de la Guinée.

La mobilisation des ressources intérieures, la qualité des dépenses publiques et l’endettement récurrent pour financer les déficits permettent d’avoir des enseignements pertinents sur l’état de l’économie nationale et sur la nature de la gouvernance macroéconomique de la Guinée.

La Guinée est marquée par une faible capacité de mobilisation des ressources nationales

En 2015, la Guinée est classée 184 éme sur 189 pays par le niveau de recouvrement des impôts. Le taux de pression fiscale projeté dans la loi des finances rectificatives n’est que de 13,1% du PIB alors que le niveau minimal recommandé par le PNUD en 2010 pour financer les Objectifs du Millénaire du Développement est de 20% du PIB. Des pays comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire avoisinent le seuil requis avec des PIB triple de celui de Guinée pour le Sénégal et six fois plus pour la Côte d’Ivoire. Le rapport dit « le consensus de Monterray » pointe la responsabilité de chaque pays au premier chef de son propre développement économique et social en adoptant des politiques et des stratégies qui leurs sont propres. Il ne saurait y avoir de développement, de mise en œuvre des politiques de lutte contre la pauvreté sans une collecte optimale des ressources fiscales qui constituent la principale source durable, prévisible et saine de mobilisation des recettes.  Un Etat sans une réelle capacité d’instaurer les conditions requises pour drainer l’épargne publique et privée vers le financement de l’investissement nécessaire dans les biens productifs et le développement humain s’enfonce inexorablement vers la faillite. La Guinée doit impérativement changer de cap en mettant la priorité sur le renforcement de ses capacités de collecte des ressources intérieures en mettant en place une organisation fiscale performante, innovante , juste et équitable.  C’est à

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...